mercredi 17 juillet 2019

LE POISON DE L'EPOQUE MODERNE

Ces messieurs de la santé - Pierre Colombier (1934), avec Raimu (Jules Tafard / Gédéon), Pauline Carton (Colombe Génissier), Edwige Feuillère (Fernande Génissier), Lucien Baroux (Amédée Floque), Pierre Stephen (Hector Génissier), Guy Derland (Zwerch), Yvonne Hébert (Claire), Monique Rolland (Ninon)... "Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée." Paris, vers 1933. Alors qu'à la Bourse, l'effervescence règne, à la prison de la Santé, le banquier Jules Tafard a été incarcéré pour abus de confiance et escroqueries et sa réputation... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 22 mai 2019

LIBERTE, SOURCE DE VIE !

If... - Lindsay Anderson (1968), avec Malcolm McDowell (Michael "Mike" Travis), Richard Warwick (Wallace), David Wood (Johnny), Christine Noonan (La fille du café), Rupert Webster (Robert "Bobby" Phillips, un petit attiré par Wallace), Robert Swann (Rowntree, le chef de division), Peter Jeffrey (le directeur), Guy Ross (Stephans, le chef de dortoire des grands), Hugh Thomas (Denson, le préfet de division qui aime les serviteurs), Michael Cadman (Fortinbras, le préfet de division homosexuel), Sean Bury (le nouveau dans la division des... [Lire la suite]
mercredi 9 janvier 2019

IL N'Y A PAS DE BONHEUR

Brumes - Francis Carco (1935) "Avez-vous donc une fois pensé à ces étonnantes choses qui font que nous sommes tous entre la vie et la mort, encastrés dans une vaste chaine, tel un maillon?" Un port de Belgique au coeur de l'hiver, dans les années 1930. Dans ce monde singulier où se croisent les "filles éparses" (les prostituées qui ne travaillent pas en maison), les trafiquants de drogue, les revendeurs d'opium, les marchands de frites et de saucisses, des noirs, des asiatiques, des hollandais, des allemands... des marins, des... [Lire la suite]
mercredi 19 décembre 2018

UNE TERREUR SOMBRE ET MYSTERIEUSE

Un chant de Noël - Charles Dickens (1843) "Un jour, le meilleur de tous les bons jours de l'année, la veille de Noël, le vieux Scrooge était assis, fort occupé, dans son comptoir. Il faisait un froid vif et perçant, le temps était brumeux." Londres, vers 1843. Ebenezer Scrooge est un prêteur sur gage dont la terne réputation s'est étendue à toute la city. Son associé, Jacob Marley, est mort sept années auparavant et depuis lors, Scrooge n'a qu'un employé, le pauvre Bob Cratchit qu'il malmène et paye très mal en retour. En cette... [Lire la suite]
mercredi 7 novembre 2018

PERSONNE N'A ENVIE DE MOURIR

Les sentiers de la gloire - Stanley Kubrick (1957), avec Kirk Douglas (Colonel Dax), George Macready (Général Mireau), Ralph Meeker (Caporal Paris), Thimoty Carey (Soldat Férol), Joe Turkel (Soldat Arnaud), Adolphe Menjou (Général Broulard), Wayne Morris (Lieutenant Roget)... 1916, pendant la guerre de position. Le Général Broulard et le Général Mireau, installés avec goût dans un château à l'arrière, décident d'une offensive contre un point tenu par l'armée allemande, offensive suicidaire car le point s'avère imprenable. Préparée... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 10 octobre 2018

LA VILLE ELECTRIFIEE ETAIT BLANCHE

La toile du monde - Antonin Varenne (2018) "Les expositions apparaissent, de loin en loin, comme des sommets d'où nous mesurons le chemin parcouru." Paris, printemps 1900. Aileen Bowman, journaliste américaine un tantinet hommasse, obtient de son éditeur de passer 6 mois dans la capitale française. En contrepartie, elle devra livrer une chronique hebdomadaire sur les grands événements qui occupent la grande ville européenne en ces beaux jours de la fin du siècle: l'exposition universelle, les jeux olympiques d'été et... [Lire la suite]

mercredi 19 septembre 2018

NUMERO 24601

Les misérables - Première partie: Fantine - Victor Hugo (1862) "Alors madame Magloire recommença toute l'histoire, en l'exagérant quelque peu, sans s'en douter. Il paraîtrait qu'un bohémien, un va-nu-pieds, une espèce de mendiant dangereux serait en ce moment dans la ville. (...) On l'avait vu arriver par le boulevard Gassendi et rôder dans les rues à la brune. Un homme de sac et de corde avec une figure terrible." 1815, dans le sud de la France. Evadé du bagne de Toulon où il purge une peine de 5 ans de travaux forcés pour vol,... [Lire la suite]
mercredi 16 mai 2018

LA VERITE EST TOUJOURS A DOUBLE FACE

Les Thibault - Volume 2: La consultation, La Sorellina, La mort du père - Roger Martin du Gard (1928-1929) "Mais oui, la guerre, fit l'autre sérieusement. Nous y allons tout droit." (La consultation) Octobre 1913, Antoine Thibault est pédiatre et installé. Oscar, le père, est cloué sur son lit de douleur, presque impotent, incapable de manger seul depuis le printemps. Se défiant de tous, même se son fils, il est convaincu qu'on lui ment sur son état et, dirigeant ses affaires, malgré la fatigue et les douleurs qui l'accablent,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
mercredi 25 avril 2018

IMPRESSIONNISME ET IMPRESSIONNANTISME

Musée haut, musée bas - Jean-Michel Ribes (2008), avec Michel Blanc (Michel Mosk, le conservateur et directeur), Gérard Jugnot (Roland Province), Isabelle Carré (Carole Province), Pierre Arditi (Henri Province), Chantal Neuwirth (Anne Province), Julie Ferrier (La guide perspective), Laurent Gamelon (Lionel, amateur d'impressionnistes), Philippe Khorsand (Frilon, l'administrateur), André Dussolier (Le ministre de la culture), Muriel Robin (La dame Kandinsky), Yolande Moreau (Mme Stenthels, arts africains), Daniel Prévost (Maurice... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 11 avril 2018

J'AI BESOIN QUE SOIENT RANIMES MES EMOTIONS

Mon tour du monde - Charles Chaplin (1933, réédité en 2014) Janvier 1931. Epuisé par le très long tournage de son nouveau film, Les lumières de la ville (City lights), Charles Chaplin décide de prendre plusieurs jours de vacances dans le Londres de son enfance, à l'occasion de l'avant-première du film prévue dans la capitale britannique. Ce congé dans son Europe natale, intialement prévu pour durer quelques semaines, durera finalement 16 mois, de février 1931 juin 1932. Parti des Etats-Unis au coeur de l'hiver, le plus célèbre des... [Lire la suite]