mercredi 31 mai 2017

UN NOM POUR LA NOSTALGIE

Les feux de Saint-Elme - Daniel Cordier (2014) "Cet objet obscur et encombrant dont le goût était celui du chagrin et de la nostalgie avait un nom: le passé!" Printemps 1936, dans le pensionnat de Saint-Elme, en Aquitaine, Daniel Bouyjou, 16 ans, se prend de passion pour son voisin de classe, David Cohen, de deux ans son cadet. Militant à l'Action Française, maurassien patenté, royaliste de conviction et élevé par un beau-père antisémite, Daniel vit ses années de collège comme dans une bulle. N'hésitant pas à assouvir sa... [Lire la suite]

mercredi 10 mai 2017

ET LE COMMUNISME N'Y PEUT RIEN

Journal 1939-1945 (suivi de Récit secret et Exorde) - Pierre Drieu la Rochelle (publié en 1992) "Comment aimer cette France qui pense tout ce que je déteste?" 15 mars 1945, l'écrivain Pierre Drieu la Rochelle se suicide au gaz dans son appartement parisien. Ancien directeur de la célèbre NRF, écrivain sans gloire mais aux écrits aujourd'hui reconnus (voir essentiellement Le feu follet), Drieu est connu pour avoir été un fasciste convaincu et passe pour avoir servi la Collaboration avec l'Allemagne entre 1940 et 1945. Personnage très... [Lire la suite]
mercredi 26 avril 2017

LE FAUVE DE LEURS AISSELLES AU VENT

La fille Elisa - Edmond de Goncourt (1877) "Elisa était devant la maison à la lanterne rouge, qui s'affaissait ainsi que la ruine croulante d'un vieux bastion, et dont la porte, fermée et verrouillée, laissait filtrer, par l'ouverture d'un judas, une lueur pâle sur la blancheur glacée du chemin." Paris, pendant la Monarchie de Juillet. Elisa vit avec sa mère, connue dans le quartier de La Chapelle et de la prison Saint-Lazare sous le nom de Madame Alexandre qui voue un soin particulier aux filles-mères et aux filles de joie mal... [Lire la suite]
mercredi 19 avril 2017

ON A VU OU CA MENE !

La française et l'amour - Henri Decoin / Jean Delannoy / Michel Boisrond / René Clair / Henri Verneuil / Christian-Jaque / Jean-Paul Le Chasnois (1960), avec Jacqueline Porel (Madame Bazouche), Sophie Desmarets (Lucienne Martin), Pierre Mondy (Edouard Martin), Valérie Lagrange (Ginette), Marie-José Nat (Line, la jeune mariée), Claude Rich (Charles, le jeune marié), Dany Robin (Nicole, la femme adultère), Paul Meurisse (Jean-Claude, le mari de Nicole), Jean-Paul Belmondo (Gilles, le séducteur), Annie Girardot (Danielle, la divorcée),... [Lire la suite]
mercredi 1 mars 2017

MA VIE EST A ECRASER DU PIED

Le feu follet - Pierre Drieu la Rochelle (1931) "Le désespoir, c'est une idée, la drogue, c'est une pratique." Paris, 1930. Alain est avec Lydia, dans le lit de Lydia. Ils viennent de faire l'amour. Mais Alain est ailleurs: avec Dorothy, sa femme restée aux Etats-Unis? Avec le souvenir de la Lydia d'avant et qu'elle n'est plus? Non, Alain est avec lui-même. Il a 30 ans et depuis de longues semaines il suit une cure de désintoxication chez le docteur de la Barbinais, car Alain est drogué à l'héroïne. Plus de piqûre, plus de... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 11 janvier 2017

PARCE QUE TU PARTIRAS ET QUE NOUS RESTERONS

"Arrête avec tes mensonges" - Philippe Besson (2017) 1984, dans le lycée d'un petit village français. Philippe a 17 ans, il est en terminale scientifique, il sait qu'il est homosexuel, il ne l'a dit à personne et il le vit bien. Avec son physique passe-partout et sa réputation de premier de la classe, Philippe n'est pas une figure du lycée; tant mieux, il peut contempler Thomas Andrieu à loisir et en toute discrétion, ce fils d'agriculteur, élève de terminale comme lui et entouré de jolies filles. Et puis un jour, Thomas propose à... [Lire la suite]

mercredi 7 décembre 2016

UNE BRAVE PETITE PUTE EST MORTE

Le septième juré - Georges Lautner (1962), avec Bernard Blier (Grégoire Duval, le pharmacien), Maurice Biraud (Monsieur Hess, le vétérinaire), Francis Blanche (Le procureur général), Danièle Delorme (Geneviève Duval), Jacques Riberolles (Sylvain Sautral, l'accusé), Yves Barsacq (Maître Andreux, avocat de la défense), Robert Dalban (un pêcheur), Jacques Monod (Le juge d'instruction), Albert Rémy (Le commissaire de Police), Françoise Giret (Catherine Nortier, la victime), Henri Crémieux (Le médecin légiste), Anne Doat (Alice Moreux, la... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 30 novembre 2016

UNE ABDULLA A BOUT DORE

Satan habite au 21 - Jean-Pierre de Lucovich (2015) "J'étais très calme. Trop calme. Je venais de buter un mec, et c'est tout ce que ça me faisait? (...) J'avais même faim. Je fis réchauffer la soupe de Mme Tarot, fumai une cigarette, me couchai et m'endormi avec un regret: celui de n'avoir pu laisser le temps à Lucchesi d'avoir peur, et à moi de le lire dans ses yeux." Jérôme Dracéna, ancien de la Brigade Criminelle, est devenu agent privé. Dans le Paris de l'Occupation, il a déjà enquêté et agi pour la comédienne Arletty et,... [Lire la suite]
mercredi 12 octobre 2016

AH! CES REVOLUTIONS!

L'éducation sentimentale - Gustave Flaubert (1869) "Son visage s'offrait à lui dans la glace. Il se trouva beau, et resta une minute à se regarder." 15 septembre 1840, Frédéric Moreau, jeune homme bien né de 18 ans, revient à Nogent-sur-Seine, là où réside sa veuve de mère, afin d'entrer dans le monde. Sur le bateau qui le conduit sur le fleuve, il fait la connaissance de Jacques Arnoux, boutiquier et affairiste parisien, et tombe immédiatement sous le charme de Sophie Arnoux, la femme de l'autre. Dès cet instant,... [Lire la suite]
mercredi 28 septembre 2016

SENTIMENTAL COMME UN POUSSIN

L'innocent - Christophe Donner (2016) "L'innocence est un édifice qui s'écroule peu à peu, de bacchanales en orgies solitaires, impossible de dire quand elle s'arrête." Christophe à 14 ans, il vit à Paris chez son père, chez sa mère, en alternance, et il adore Boris Vian. Christophe est beau, mais il ne le sait pas. Il veut faire la révolution: on est en 1969, normal. Christophe veut faire du théâtre, ou en écrire, ou autre chose de politique: il a une conscience gauchiste en éveil, normal. Mais surtout, l'adolescent veut une chose:... [Lire la suite]