mardi 18 juillet 2017

L'ESPOIR S'ENVOLE DEJA

Les inconnus dans la maison - Henri Decoin (1942), avec Raimu (Maître Hector Loursat de Saint-Marc), Juliette Faber (Nicole Loursat), Jean Tissier (Ducup, juge d'instruction), Jacques Baumer (Rogissart, procureur de la République), Noël Roquevert (Binet, commissaire de police), André Reybaz (Emile Manu), Marcel Mouloudjy (Ephraïm / Amédée Luska), Marc Dolnitz (Edmond Dossin), Jacques Denoël (Marcel Destrivaux), Pierre Ringel (Daillat), Tania Fédor (Mme Dossin), Héléna Manson (Mme Manu), Jacques Grétillat (Le Président des Assises),... [Lire la suite]

mercredi 10 mai 2017

ET LE COMMUNISME N'Y PEUT RIEN

Journal 1939-1945 (suivi de Récit secret et Exorde) - Pierre Drieu la Rochelle (publié en 1992) "Comment aimer cette France qui pense tout ce que je déteste?" 15 mars 1945, l'écrivain Pierre Drieu la Rochelle se suicide au gaz dans son appartement parisien. Ancien directeur de la célèbre NRF, écrivain sans gloire mais aux écrits aujourd'hui reconnus (voir essentiellement Le feu follet), Drieu est connu pour avoir été un fasciste convaincu et passe pour avoir servi la Collaboration avec l'Allemagne entre 1940 et 1945. Personnage très... [Lire la suite]
mercredi 12 avril 2017

J'AURAIS PRESQUE PU AIMER LA VIE

Saint Salopard - Barbara Israël (2017) "Vous pensiez sûrement que vous pourrier tout obtenir. La vie et le roman, l'amour et la trahison, la vergogne et la respectabilité, la fumisterie et le génie. Vous et moi, nous savons où vos grands espoirs ont atterri et comment tout cela s'est terminé. Permettez-moi de vous dire que c'est bien fait pour vous!" Né Maurice Ettinghausen en 1906, abattu en avril 1945 par un officier S.S. à l'occasion de l'évacuation du camp de concentration dans lequel il avait été déporté en 1943, Maurice Sachs,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 30 novembre 2016

UNE ABDULLA A BOUT DORE

Satan habite au 21 - Jean-Pierre de Lucovich (2015) "J'étais très calme. Trop calme. Je venais de buter un mec, et c'est tout ce que ça me faisait? (...) J'avais même faim. Je fis réchauffer la soupe de Mme Tarot, fumai une cigarette, me couchai et m'endormi avec un regret: celui de n'avoir pu laisser le temps à Lucchesi d'avoir peur, et à moi de le lire dans ses yeux." Jérôme Dracéna, ancien de la Brigade Criminelle, est devenu agent privé. Dans le Paris de l'Occupation, il a déjà enquêté et agi pour la comédienne Arletty et,... [Lire la suite]
mercredi 16 décembre 2015

TOUT POUR UN SOU

La main du diable - Maurice Tourneur (1943), avec Pierre Fresnay (Roland Brissot), Josseline Gaël (Irène), Palau (Le diable), Noël Roquevert (Mélisse, le restaurateur), Pierre Larquey (Ange), Gabriello (Un dîneur chez Mélisse), Antoine Baplêtré (Denis, le patron de l'auberge), André Varennes (Le colonel), Georges Chamarat (Duval), Gabrielle Fontan (La chiromancienne), Gabrielle Dorziat (La joueuse qui a froid), Jean Davy (Le mousquetaire), Henri Vibert (le brigadier)... Dans une auberge des Alpes, au coeur d'un village isolé à... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 16 février 2015

DES PARADOXES

Les fascismes français 1923-1963 - Jean Plumène et Raymond Lasierra (1963) "Le fascisme est l'Inconscient - d'autres diraient la mauvaise conscience - de la société industrielle." Evoquer le fascisme en France, c'est remonter aux sources d'une idéologie qui, officiellement, n'a jamais existé sur notre territoire. Publié en 1963, l'analyse de Plumène et Lasierra - anciens membres du PCF retirés de la vie politique après le 13 mai 1958 - se révèle aller à contre-courant - et pour cause! - de la ligne officielle née avec le discours de... [Lire la suite]

lundi 2 février 2015

LA SEULE FRANCE, LA VRAIE FRANCE

Les Français des années troubles. De la guerre d'Espagne à la Libération. - Pierre Laborie (2003) "Aucune mémoire n'est innocente et rien n'est moins innocent qu'une mémoire de guerre civile comme l'est, en partie, sans toujours l'admettre, celle des années noires en France." 1936-1944. Deux années charnières dans l'histoire de la France contemporaine, deux années qui, pour Pierre Laborie, sont les marqueurs de deux basculements de l'opinion française, ou, pour parler plus juste, de la mémoire des Français. 1936, ce n'est pas... [Lire la suite]
lundi 26 janvier 2015

TEMPETE DANS UN VERRE D'EAU... DE VICHY

Le procès de Riom - Henri Michel (1979) "Monsieur le maréchal, il était facile de ne pas ouvrir ce procès; il est plus difficile de l'arrêter." (Joseph Barthélémy, ministre de la justice - 1942) 19 février 1942, la ville de Riom dans le Puy-de-Dôme accueille un procès qui se veut exemplaire. Souhaitant asseoir sa légitimité politique et populaire, le régime de Vichy décide d'inculper les anciens responsables politiques français et les somme à comparaître devant une cour de justice qui devra établir leur responsabilité dans la... [Lire la suite]
lundi 19 janvier 2015

MAUVAIS SOUVENIRS

L'armée des ombres - Jean-Pierre Melville (1969), avec Lino Ventura (Philippe Gerbier), Simone Signoret (Mathilde), Paul Meurisse (Luc Jardie), Jean-Pierre Cassel (Jean-François Jardie), Paul Crauchet (Felix Lepercq), Christian Barbier (Guillaume Vermesch, dit Le bison), Claude Mann (Claude Ulmann, dit Le masque), Alain Libolt (Paul Dounat), Alain Decock (Legrain, le communiste), Serge Reggiani (Le coiffeur), Marco Perrin (Octave Bonnafous, un prisonnier), Hubert de Lapparent (Le pharmacien Aubert), André Dewavrin dit Colonel Passy... [Lire la suite]
lundi 12 janvier 2015

POUR RETABLIR UNE VERITE

L'opinion française sous Vichy. Les Français et la crise d'identité nationale. 1936-1944 - Pierre Laborie (2001) "Il serait  certainement rassurant d'imaginer pouvoir retrouver et expliquer tout Vichy, dans et par Vichy. Rassurant mais naïf." Régime souvent présenté, dans un raccourci pratique qui n'est toutefois pas très éloigné de la réalité, comme une tentative de fascisme à la française, le régime de Vichy (1940-1944) mérite mieux, dans la façon dont on tente de l'appréhender, qu'une explication sommaire, parfois... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,