mercredi 22 novembre 2017

L'OCCASION POUR LES PRISONNIERS DE SE RACHETER

Hippocrate aux enfers. Les médecins des camps de la mort - Michel Cymès (2015) "On a jugé regrettable de ne pouvoir faire des expériences sur du matériel humain car, ces expériences étant très dangereuses, personne n'est volontaire. C'est pourquoi je pose la question capitale: pouvez-vous mettre à notre disposition deux ou trois criminels professionnels, à des fins expérimentales?" (Lettre de Sigmund Rasher, médecin du camp de Dachau, au Reichsführer Heinrich Himmler, le 15 mai 1941) Médecin reconverti en animateur de télévision,... [Lire la suite]

mercredi 23 août 2017

IL ETAIT HUMAIN ET IL LE CACHAIT

Confiteor - Jaume Cabré (2011) "Et pourquoi est-ce que, maintenant, je pense que je voudrais avoir un fils? se dit-il en colère; ou plutôt révolté. Il regarda à nouveau la petite boîte, seule, sur la table bien nette de la cinquantaquattro. Fèlix Ardèvol balaya un fil imaginaire des pans de sa soutane, passa un doigt sur sa peau irritée par le rabat et s'assit devant sa table. Il manquait trois minutes pour que midi sonne au clocher de Santa Maria. Il inspira profondément et prit une résolution: pour l'instant, il ne se suiciderait... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
mercredi 10 mai 2017

ET LE COMMUNISME N'Y PEUT RIEN

Journal 1939-1945 (suivi de Récit secret et Exorde) - Pierre Drieu la Rochelle (publié en 1992) "Comment aimer cette France qui pense tout ce que je déteste?" 15 mars 1945, l'écrivain Pierre Drieu la Rochelle se suicide au gaz dans son appartement parisien. Ancien directeur de la célèbre NRF, écrivain sans gloire mais aux écrits aujourd'hui reconnus (voir essentiellement Le feu follet), Drieu est connu pour avoir été un fasciste convaincu et passe pour avoir servi la Collaboration avec l'Allemagne entre 1940 et 1945. Personnage très... [Lire la suite]
mercredi 12 avril 2017

J'AURAIS PRESQUE PU AIMER LA VIE

Saint Salopard - Barbara Israël (2017) "Vous pensiez sûrement que vous pourrier tout obtenir. La vie et le roman, l'amour et la trahison, la vergogne et la respectabilité, la fumisterie et le génie. Vous et moi, nous savons où vos grands espoirs ont atterri et comment tout cela s'est terminé. Permettez-moi de vous dire que c'est bien fait pour vous!" Né Maurice Ettinghausen en 1906, abattu en avril 1945 par un officier S.S. à l'occasion de l'évacuation du camp de concentration dans lequel il avait été déporté en 1943, Maurice Sachs,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 30 novembre 2016

UNE ABDULLA A BOUT DORE

Satan habite au 21 - Jean-Pierre de Lucovich (2015) "J'étais très calme. Trop calme. Je venais de buter un mec, et c'est tout ce que ça me faisait? (...) J'avais même faim. Je fis réchauffer la soupe de Mme Tarot, fumai une cigarette, me couchai et m'endormi avec un regret: celui de n'avoir pu laisser le temps à Lucchesi d'avoir peur, et à moi de le lire dans ses yeux." Jérôme Dracéna, ancien de la Brigade Criminelle, est devenu agent privé. Dans le Paris de l'Occupation, il a déjà enquêté et agi pour la comédienne Arletty et,... [Lire la suite]
mercredi 13 juillet 2016

ON NE FAIT PAS D'ORDRE AVEC DU DESORDRE

La Marseillaise - Jean Renoir (1938), avec Pierre Renoir (Louis XVI, roi de France), Lise Delamare (Marie-Antoinette, reine de France), Andrex (Honoré Arnaud), Edmond Ardisson (Jean-Joseph Bomier), Jean-Louis Allibert (Moissan), Alex Truchy (Cuculière), Aimé Clarion (M. de Saint-Laurent), Louis Jouvet (Roederer, procureur du département de Paris), Nadia Sibirskaïa (Louison), Elisa Ruis (Mme de Lamballe), William Auguet (La Rochefoucauld-Liancourt), Edouard Delmont (Anatole Roux, dit Cabri), Julien Carette (Un volontaire)... 1792... [Lire la suite]

mercredi 25 mai 2016

IN DIE TIEFE *

Métropolis - Fritz Lang (1927, version restaurée en 2010), avec Brigitte Helm (Maria / La créature), Gustav Fröhlich (Freder, le fils de Joh), Alfred Abel (Joh Fredersen, le cerveau de Métropolis), Rudolf Klein-Rogge (Rotwang, l'inventeur), Theodor Loos (Josaphat), Fritz Rasp (L'homme de main de Joh), Erwin Biswanger (Georgy, n°11811), Heinrich George (Le gardien de la machine-coeur)... Métropolis, en 2026, est une cité gigantesque divisée en deux mondes: celui du haut, les jardins suspendus, sorte d'Eden pour privilégiés formant la... [Lire la suite]
mercredi 2 mars 2016

LA METHODE DU CLOWN

Deux messieurs sur la plage - Michael Köhlmeier (2015) "Churchill lui aussi faisait partie de ces rares personnes qui, à l'âge de six ans, envisageaient déjà sérieusement de mettre fin à leurs jours." Au printemps 1927, Marion Davies, actrice et productrice hollywoodienne, maîtresse du magnat de la presse William Hearst, reçoit à l'occasion d'un de ses nombreux et fastueux dîners très courus par tous les milieux. Elle inaugure sa "modeste" maison de plage de Santa Monica. Traîné par ses amis Douglas Fairbanks et Mary Pickford à... [Lire la suite]
lundi 21 septembre 2015

NOTRE DESTIN C'ETAIT LA SOLITUDE

Mémoires de Hongrie - Sandor Marai (1972) "Habitué depuis des lustres à la servitude, le peuple comprenait parfaitement que son sort n'avait pas changé: les anciens maîtres étaient partis, les nouveaux les avaient relayés. Le peuple, lui, restait soumis comme avant." Octobre 1944, les troupes du Reich allemand entrent dans Budapest et remplace le régime pro-fasciste en place depuis 1940 par un régime d'inspiration nazie. Printemps 1945, les troupes soviétiques de l'URSS entrent en Hongrie et assiègent Budapest afin de chasser... [Lire la suite]
lundi 4 mai 2015

LES BETES QUI CHERCHENT UN MAÎTRE

Le quai des brumes - Marcel Carné (1938), avec Jean Gabin (Jean), Michèle Morgan (Nelly), Michel Simon (Zabel), Pierre Brasseur (Lucien), Edouard Delmont (Panama), Robert Le Vigan (Michel Krauss), Aimos (Quart-Vittel), Marcel Pérès (Le chauffeur de camion), Le chien Kiki... Jean, soldat blasé et désabusé sorti de l'armée du Tonkin, se rend au Havre afin de prendre un bateau pour l'étranger. Lors d'une soirée dans un bistrot, il croise la jolie Nelly, une demoiselle un peu perdue. Il croise aussi un peintre pessimiste, Michel Krauss,... [Lire la suite]