mercredi 25 septembre 2019

ÂME D'AUTOMNE

"Dans un vieux ciboire d’étainS’effeuille, morne et douloureuse,Une rose d’automne ocreuse,D’un jaune de soleil éteint. Près d’un grand verre de Venise,Sur un tapis d’ancien lampasLa rose malade agoniseD’un lent et somptueux trépas. (...)Un ciel tiède et doux de décembre,Dont les gris de cendre attendrisFont de la rose aux tons pourrisUne transparente fleur d’ambre; (...)Un doux relent de frangipane,À force de douceur malsain,Discrètement monte et s’émaneD’un angle, où dort un clavecin, Et cette chose pauvre et laide,Qu’est... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 18 septembre 2019

LE POIDS DE L'IRREMEDIABLE

Jean Barois - Roger Martin du Gard (1913) "C'est trop bête à la fin! Tu viens empoisonner notre vie, avec tes idées... Tes idées! Tout le monde en a, des idées! Tu n'as qu'à avoir celles de tout le monde!" Enfant tuberculeux né en province en 1863, Jean Barois est destiné à devenir médecin, comme son père. A l'adolescence, il rencontre Cécile, une jolie jeune fille qui, sous l'influence de sa mère, n'omet aucun de ses devoirs religieux, tandis que Jean court aussi bien l'université de médecine que les cours de sciences naturelles,... [Lire la suite]
mercredi 28 août 2019

IL FAUT DE LA SANTE POUR MOURIR

Soif - Amélie Nothomb (2019) "Ce n'est pas un hasard si j'ai choisi cette région du monde: il ne me suffisait pas qu'elle soit politiquement déchirée. Il me fallait une terre de haute soif. Aucune sensation n'évoque à ce point celle que je veux inspirer que la soif." L'an 33, à Jérusalem. Jésus est jugé et condamné à la crucifixion. Accomplissant son destin, il raconte sa dernière nuit, sa mort et sa résurrection à travers sa propre existence, par les mots qu'il n'a jamais dits dans sa vie incarnée et que les chroniqueurs ont... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 7 août 2019

UN GRAND GOÛT DE LA CACHETTE

Police Python 357 - Alain Corneau (1976), avec Yves Montand (inspecteur principal Marc Ferrot), Simone Signoret (Thérèse Ganay), François Périer (commissaire divisionnaire Ganay), Stefania Sandrelli (Sylvia Leopardi), Mathieu Carrière (inspecteur Ménard), Vadim Glowa (inspecteur Abadie), Michel Ruhl (l'inspecteur divisionnaire de Paris), Claude Bertrand (le marchand de porcs), Gabrielle Doulcet (la vieille dame aux chats)... Orléans, en 1975. Marc Ferrot, inspecteur de police solitaire, est un passionné d'armes, ou plutôt de son... [Lire la suite]
mercredi 12 juin 2019

L'AMOUR EST LOIN, TU PEUX L'ATTENDRE

Carmen - Prosper Mérimée (1847) "S'il y a des sorcières, cette fille-là en était une!" Au milieu du XIXe siècle, dans la région de Montilla, en Andalousie, un archéologue se retrouve dans une auberge avec José Navarro, le bandit contre lequel 200 ducats sont promis à qui le livrera. Mais le voyageur refuse de le dénoncer. Quelques jours après, le narrateur se fait voler par une gitane du nom de Carmen; parvenu à Cordoue après quelques mois, il apprend que José Navarro va être condamé à mort pour vols et meurtres.... [Lire la suite]
mercredi 22 mai 2019

LIBERTE, SOURCE DE VIE !

If... - Lindsay Anderson (1968), avec Malcolm McDowell (Michael "Mike" Travis), Richard Warwick (Wallace), David Wood (Johnny), Christine Noonan (La fille du café), Rupert Webster (Robert "Bobby" Phillips, un petit attiré par Wallace), Robert Swann (Rowntree, le chef de division), Peter Jeffrey (le directeur), Guy Ross (Stephans, le chef de dortoire des grands), Hugh Thomas (Denson, le préfet de division qui aime les serviteurs), Michael Cadman (Fortinbras, le préfet de division homosexuel), Sean Bury (le nouveau dans la division des... [Lire la suite]

mercredi 3 avril 2019

LE MONDE ETAIT INFINIMENT PLUS FOU QUE MOI

Les yeux fardés - Lluis Llach (2012) "Parfaitement, monsieur le réalisateur, la Barceloneta des années 1930 était un décor magnifique pour des adolescents comme nous. Et je dis nous parce que ça a été une adolescence chorale, à quatre voix, quatre coeurs amis, quatre pour le meilleur et pour le pire. La bande des quatre, deux filles et deux garçons nès presque en même temps au cours de l'année 1920." Barcelone, au milieu des années 1930, dans le quartier de Barceloneta. Quatre amis composent une petite bande d'inséparables qui ont... [Lire la suite]
mercredi 13 février 2019

LES SOUVENIRS ET LES REGRETS AUSSI

Les portes de la nuit - Marcel Carné (1946), avec Pierre Brasseur (Georges, le bon ami de Malou), Yves Montand (Diego), Jean Vilar (Le destin habillé en clochard), Nathalie Nattier (Malou Sénéchal), Serge Reggiani (Guy Sénéchal), Saturnin Fabre (monsieur Sénéchal père), Raymond Bussières (Raymond Lecuyer), Christian Simon (Cri-Cri Lécuyer), Julien Carette (monsieur Quinquina), Sylvia Bataille (Claire Lécuyer), Mady Berry (madame Quinquina), Jane Marken (madame Germaine, l'aubergiste), Gabrielle Fontan (la vieille qui achète du bois)... [Lire la suite]
mercredi 14 novembre 2018

CINQ ANS SOUS L'ETEIGNOIR

La chambre des officiers - Marc Dugain (1998) Lieutenant mobilisé par le premier conflit mondial, Adrien Fournier, 24 ans, est envoyé sur les bords de la Meuse pour préparer l'installation d'un pont mobile. Le jeune homme n'a pas le temps de commencer sa mission qu'il est fauché par une bombe allemande. Il se réveille quelques temps après, la moitié du visage emportée par l'explosion et est transféré à Paris, à l'hôpital du Val-de-Grâce où un chirurgien va tenter un miracle. Adrien est alors entouré d'autres camarades aux gueules... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 16 mai 2018

LA VERITE EST TOUJOURS A DOUBLE FACE

Les Thibault - Volume 2: La consultation, La Sorellina, La mort du père - Roger Martin du Gard (1928-1929) "Mais oui, la guerre, fit l'autre sérieusement. Nous y allons tout droit." (La consultation) Octobre 1913, Antoine Thibault est pédiatre et installé. Oscar, le père, est cloué sur son lit de douleur, presque impotent, incapable de manger seul depuis le printemps. Se défiant de tous, même se son fils, il est convaincu qu'on lui ment sur son état et, dirigeant ses affaires, malgré la fatigue et les douleurs qui l'accablent,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,