mardi 18 juillet 2017

L'ESPOIR S'ENVOLE DEJA

Les inconnus dans la maison - Henri Decoin (1942), avec Raimu (Maître Hector Loursat de Saint-Marc), Juliette Faber (Nicole Loursat), Jean Tissier (Ducup, juge d'instruction), Jacques Baumer (Rogissart, procureur de la République), Noël Roquevert (Binet, commissaire de police), André Reybaz (Emile Manu), Marcel Mouloudjy (Ephraïm / Amédée Luska), Marc Dolnitz (Edmond Dossin), Jacques Denoël (Marcel Destrivaux), Pierre Ringel (Daillat), Tania Fédor (Mme Dossin), Héléna Manson (Mme Manu), Jacques Grétillat (Le Président des Assises),... [Lire la suite]

mercredi 5 juillet 2017

J'AIMERAIS CROIRE QUE VOUS ÊTES HEUREUSE

Aimez-vous Brahms... - Anatole Litvak (1961), avec Ingrid Bergman (Paula Tessier), Yves Montand (Roger Desmaret), Anthony Perkins (Philip Van der Besh), Jessie Royce Landis (Theresa Van der Besh), Pierre Dux (Maître Fleury), Michèle Mercier (Maisie 3), Jackie Lane (Maisie 1), Jean Clark (Maisie 2), Diahann Caroll (La chanteuse), Jean Ozenne (Un invité chez les Van der Besh), Uta Taeger (Gaby, la bonne de Paula), Germaine Delbat (L'ouvreuse, salle Pleyel), Henri Attal (Un spectateur à Pleyel), Dominique Zardi (Un spectateur à Pleyel),... [Lire la suite]
mercredi 21 juin 2017

LE COEUR ENSEVELI DANS CETTE ALLEGORIE*

Villa Kérylos - Adrien Goetz (2017) "Le grec ancien est une langue qui s'apprend très lentement et qui s'oublie très vite." 1956, à Nice. Achille Leccia, soixante-dix ans, revient dans la villa où il a grandi: la villa Kerylos, construite au début du XXe siècle par Théodore Reinach, un érudit féru de Grèce antique. A l'époque de la construction, la mère d'Achille était employée dans la maison du voisin des Reinach, l'ingénieur Gustave Eiffel, et c'est avec l'appui de Théordore que le garçon a échappé à son milieu,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 31 mai 2017

UN NOM POUR LA NOSTALGIE

Les feux de Saint-Elme - Daniel Cordier (2014) "Cet objet obscur et encombrant dont le goût était celui du chagrin et de la nostalgie avait un nom: le passé!" Printemps 1936, dans le pensionnat de Saint-Elme, en Aquitaine, Daniel Bouyjou, 16 ans, se prend de passion pour son voisin de classe, David Cohen, de deux ans son cadet. Militant à l'Action Française, maurassien patenté, royaliste de conviction et élevé par un beau-père antisémite, Daniel vit ses années de collège comme dans une bulle. N'hésitant pas à assouvir sa... [Lire la suite]
mercredi 17 mai 2017

L'OPPROBRE SEUL FAIT LE CRIME

A la recherche du temps perdu. / IV. Sodome et Gomorrhe - Marcel Proust (1921-1922) "Quelquefois l'avenir habite en nous sans que nous le sachions, et nos paroles qui croient mentir dessinent une réalité prochaine." Paris, printemps 1899, le narrateur qui va sur ses 19 ans, poursuit son apprentissage du Monde. Introduit chez la Princesse de Guermantes dans Le côté du Guermantes, il découvre les faux-semblants de cette société à laquelle il veut tant appartenir. A l'occasion de cette soirée d'initiation, il apprend... [Lire la suite]
mercredi 15 février 2017

UN NOUVEL ETE

Loin d'être un fait chronologique, la jeunesse est un état dont nulle date ne saurait marquer le début et la fin: elle ne commence pas avec la puberté et ne s'achève pas un jour, à une heure fixe - par exemple à l'âge de quarante ans, le dimanche des Rameaux, à six heures du soir. La jeunesse est une perception singulière de la vie, un sentiment nullement "orageux", capable de nous envahir alors que nous ne nous y attendons pas le moins du monde. On se sent pur, désintéressé et triste, porté par des forces auxquelles on ne... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 1 février 2017

TOUT REDEVIENT LA PEINE QUE C'ETAIT

Le grand Meaulnes - Alain-Fournier (1913) "Et le soir, au dîner, il y eut, à la table de famille, un compagnon silencieux, qui mangeait, la tête basse, sans se soucier de nos trois regards fixés sur lui." Fin du XIXe siècle, en Sologne. François Seurel, 15 ans, est le fils de l'instituteur et de l'institutrice du village de La Motte. Jeune garçon promis à embrasser la carrière parentale, il se decouvre une amitié passionnée pour un nouveau, arrivé un dimanche de novembre: Augustin Meaulnes, de deux ans son aîné. Logé chez... [Lire la suite]
mercredi 11 janvier 2017

PARCE QUE TU PARTIRAS ET QUE NOUS RESTERONS

"Arrête avec tes mensonges" - Philippe Besson (2017) 1984, dans le lycée d'un petit village français. Philippe a 17 ans, il est en terminale scientifique, il sait qu'il est homosexuel, il ne l'a dit à personne et il le vit bien. Avec son physique passe-partout et sa réputation de premier de la classe, Philippe n'est pas une figure du lycée; tant mieux, il peut contempler Thomas Andrieu à loisir et en toute discrétion, ce fils d'agriculteur, élève de terminale comme lui et entouré de jolies filles. Et puis un jour, Thomas propose à... [Lire la suite]
mercredi 26 octobre 2016

L'EPREUVE DU DOUX

Giton - Christophe Donner (1990) "Ni la beauté ni le deuil ne font souffrir. Ce qui fait mal, c'est le point de rencontre, la ligne de conflit entre le beau et la mort. Autrement dit, l'endroit même du doute." Paris, jardin du Luxembourg, vers la fin des années 1980. Promeneur solitaire du dimanche soir, Sylvain, sculpteur et dessinateur de la trentaine, voit sortir un étudiant des vespasiennes. Peu après, ils se retrouvent, se parlent, se séduisent et partent ensemble. C'est le coup de coeur pour Sylvain et c'est sans... [Lire la suite]
mercredi 12 octobre 2016

AH! CES REVOLUTIONS!

L'éducation sentimentale - Gustave Flaubert (1869) "Son visage s'offrait à lui dans la glace. Il se trouva beau, et resta une minute à se regarder." 15 septembre 1840, Frédéric Moreau, jeune homme bien né de 18 ans, revient à Nogent-sur-Seine, là où réside sa veuve de mère, afin d'entrer dans le monde. Sur le bateau qui le conduit sur le fleuve, il fait la connaissance de Jacques Arnoux, boutiquier et affairiste parisien, et tombe immédiatement sous le charme de Sophie Arnoux, la femme de l'autre. Dès cet instant,... [Lire la suite]