mercredi 7 février 2018

25

Ta rencontre c'était mon drame et mon poème.Je n'avais donc aimé qu'un peu! (...)Je suis venu vers toi, malgré l'ombre et le vice,Pur comme le très pur, naïf et glorieux;Peuvent-ils, ces voleurs, te rendre le serviceDu portrait idéal et du tien dans mes yeux?(...)Et j'écoute ton silenceQue je n'avais pas compris. (...)Ange doux, ange brutal...Pur, limpide, sans mélangeFermé comme le cristal.Dans ce cristal je contempleLe désespoir évité.Mon bonheur est un templeA ta jeune antiquité.(...)Tu vivais enfoncé dans un autre toi-mêmeEt de... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 24 janvier 2018

L'ASPHYXIE

Une jeunesse - Jacques d'Adelswärd-Fersen (1907) "- Mais si je ne crois pas suffisamment, mon père?- Vous croirez.- Mais si j'ai peur du renoncement?- Vous renoncerez.- Et si j'aime?- Vous oublierez." Vers 1905, en Sicile, le jeune Nino, une quinzaine d'années, est l'amant d'un Français, Robert Jélaine. Lorsque la grand-mère du jeune garçon meurt, ses dernières volontés sont implacables: elle souhaite que Nino devienne prêtre. C'est l'oncle de l'adolescent, Don Borelli, qui est chargé de l'exécution des résolutions d'outre-tombe, et... [Lire la suite]
mercredi 17 janvier 2018

UN COEUR TENDRE QUI HAIT LE NEANT VASTE ET NOIR*

Dédé - Achille Essebac (1901 - version modifiée en 1909) "Ses cheveux étaient couleur de feuilles mortes. Je me rappelle cela d'abord parce que ce fut à l'automne que je le connus." Octobre 1883, Marcel Thellier est au collège et fait la connaissance, le jour de la rentrée, d'un nouvel élève: André Dalio que sa mère appelle affectueusement Dédé. Emerveillé par la beauté du nouveau, Marcel décide de s'en faire un ami, un confident, un proche. Entre les deux garçons, les choses évoluent lentement, jusqu'à l'année de leur 15 ans où un... [Lire la suite]
mercredi 10 janvier 2018

L'ANGE ET LE FANTÔME

Le livre blanc (et autres textes) - Jean Cocteau / édition de Bernard Benech (1928 pour le texte principal) 1927: Jean Cocteau a triomphé avec Orphée et se guérit peu à peu de la mort de son amant, Raymond Radiguet. Alors qu'André Gide a publié en 1924 un essai philosophique sur la pédérastie et l'homosexualité (Corydon), Cocteau entreprend de raconter, sous une forme poétique, ses amours masculines, et en particilier Jean Desbordes ainsi que ses passions pour les marins de Toulon. Mais c'est surtout le personnage de collège, l'élève... [Lire la suite]
mercredi 15 novembre 2017

ENSUITE, IL NE S'EST PLUS RIEN PASSE*

A la recherche du temps perdu. / VII. Le temps retrouvé - Marcel Proust (1927) "Ils n'étaient pas des vieillards, mais des jeunes gens de dix-huit ans extrêmement fanés." Paris, de 1916 à 1919. Après avoir essuyé de longs ennuis de santé qui l'ont contraint à plusieurs séjours en maison de soins, le narrateur, au bord de la trentaine, retrouve le petit monde de la Princesse de Guermantes et de Mme Verdurin. La guerre mondiale est venue téléscoper les trajectoires, déjà chaotiques, de ce microcosme d'insectes à part:... [Lire la suite]
mercredi 25 octobre 2017

MOITIE CAMÉS, MOITIE PÉDALES*

Jésus-la-Caille - Francis Carco (1914, version augmentée en 1920) "'T'es bath, la Caille. Ta peau c'est du satin. J'suis folle! Ta peau me brûle et tes mirettes... Oh! tes mirettes!... (...) Qu'est-ce que tu m'as jeté pour que je soye à toi, dis, à en crever comme j'en crève, mon amour?... Donne-moi tes châsses, que je les boive. C'est bon. A m'chatouillent... Tu rigoles... J'te vas bouffer, petite lope... rigole pas, ou j'te mords." Paris, la Belle Epoque, dans le quartier de la rue Lepic et de la place Blanche: clients,... [Lire la suite]

mercredi 18 octobre 2017

LA MALADIE DU SIECLE

Décadence fin de siècle - Michel Winock (2017) "Le passé me semble horrible, le présent me paraît faible et désolé et quant à l'avenir, c'est l'épouvante." (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, 1898) La France d'avant la Belle Epoque... La connaît-on vraiment? Que dire de cette période plutôt courte qui, de 1880 à 1901, a vu s'affermir le régime républicain - au point que, l'épisode de Vichy mis à part, la République le seul régime plébiscité par les français depuis lors - a vu éclore des hommes de... [Lire la suite]
mercredi 11 octobre 2017

UNE JOLIE CANAILLE

A la recherche du temps perdu. / VI. Albertine disparue - Marcel Proust (1925) "On ne guérit d'une souffrance qu'à condition de l'éprouver pleinement." Lasse de l'inquisition permanente que lui fait subir son bon-ami de narrateur, Albertine Simonet, en cette fin d'hiver 1901, a quitté l'appartement où elle séjournais chez les parents de son promis. Brutale, la fuite de la jeune fille éveille dans le coeur du jeune homme des sentiments contradictoires: tenait-il à Albertine? Etait-elle la débauchée qu'il avait voulu le croire?... [Lire la suite]
mercredi 28 juin 2017

L'ENNUI ET LA SOUFFRANCE

A la recherche du temps perdu. / V. La prisonnière - Marcel Proust (1923) "Sans me sentir le moins du monde amoureux d'Albertine, sans faire figurer au nombre des plaisirs les moments que nous passions ensemble, j'étais resté préoccupé de l'emploi de son temps." Paris, automne 1900. Ses parents étant absents pour plusieurs mois, le narrateur de La recherche invite celle qu'il aime, Albertine Simonet, à vivre chez lui dans l'appartement familial. Très vite, le garçon - alors âgé de 21 ans - est partagé entre son désintérêt pour... [Lire la suite]
mercredi 31 mai 2017

UN NOM POUR LA NOSTALGIE

Les feux de Saint-Elme - Daniel Cordier (2014) "Cet objet obscur et encombrant dont le goût était celui du chagrin et de la nostalgie avait un nom: le passé!" Printemps 1936, dans le pensionnat de Saint-Elme, en Aquitaine, Daniel Bouyjou, 16 ans, se prend de passion pour son voisin de classe, David Cohen, de deux ans son cadet. Militant à l'Action Française, maurassien patenté, royaliste de conviction et élevé par un beau-père antisémite, Daniel vit ses années de collège comme dans une bulle. N'hésitant pas à assouvir sa... [Lire la suite]