mercredi 19 décembre 2018

UNE TERREUR SOMBRE ET MYSTERIEUSE

Un chant de Noël - Charles Dickens (1843) "Un jour, le meilleur de tous les bons jours de l'année, la veille de Noël, le vieux Scrooge était assis, fort occupé, dans son comptoir. Il faisait un froid vif et perçant, le temps était brumeux." Londres, vers 1843. Ebenezer Scrooge est un prêteur sur gage dont la terne réputation s'est étendue à toute la city. Son associé, Jacob Marley, est mort sept années auparavant et depuis lors, Scrooge n'a qu'un employé, le pauvre Bob Cratchit qu'il malmène et paye très mal en retour. En cette... [Lire la suite]

lundi 16 novembre 2015

IL Y A BEAUCOUP DE VRAI DANS LES SONGES

Une terrible vengeance - Nicolas Gogol (1832) "Souvent, dans les Carpathes, on entend un sifflement, comme d'un millier de moulins battant l'eau de leurs aubes. Ce sont là, au fond d'un précipice inaccessible que nul homme n'a jamais vu, et que chacun redoute d'approcher, les trépassés qui rongent le trépassé." Danilo Burulbash est un fier Cosaque d'Ukraine. Jeune et fougeux, il a épousé la douce Katerina qui lui a donné un fils, Ivan. Mais le jour du mariage du Cosaque Goberet, à Kiev, un sorcier apparait au milieu... [Lire la suite]
lundi 22 juin 2015

HISTOIRE D'EAU

Le voyage de Chihiro - Hayao Miyasaki (2001) "On n'oublie jamais les gens qu'on a rencontré, on a seulement du mal à s'en souvenir." Chihiro est une petite fille qui déménage avec ses parents vers une ville qu'elle ne connaît pas. Sa future demeure est une maison bleue construite au milieu d'une campagne luxuriante et autour de laquelle se trouvent des temples élevés pour les esprits. Pourtant, la curiosité des parents de Chihiro les conduit à travers une vieille maison qui gémit, gardée par une étrange statue grimaçante. De... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 16 mars 2015

LE MEURTRE ET LA LUXURE

Thérèse Raquin - Emile Zola (1867) "Laurent se trouvait être l'époux d'une femme qui avait déjà pour mari un noyé." Thérèse vit à Paris, avec son mari Camille Raquin et sa belle-mère. Toutes les deux tiennent un commerce dans le VIe arrondissement tandis que Camille travaille pour la société des chemins de fer de la gare d'Orléans. En fait, Thérèse est orpheline, elle a été placée, encore petite, chez sa tante et élevée avec Camille, enfant continuellement malade. C'est naturellement qu'elle a épousé son cousin, destinée à cette... [Lire la suite]
lundi 10 février 2014

L'EAU DORMANTE

Rebecca - Alfred Hitchcock (1940), avec Laurence Olivier (George Fortescue Maximilian 'Maxim' de Winter), Joan Fontaine (La seconde Madame de Winter), Judith Anderson (Madame Sanders, la gouvernante), George Sanders (Jack Favell), Gladys Cooper (Béatrice Lacy), Nigel Bruce (Major Giles Lacy), Florence Bates (Edythe Van Hopper), Edwart Fielding (Frith, le majordome), Alfred Hitchcock (L'homme de la cabine téléphonique)... Monte-Carlo, à la fin des années 1930. La jeune et fraîche demoiselle de compagnie d'Edythe Van Hopper fait la... [Lire la suite]
jeudi 30 janvier 2014

A VOTRE IMMORTELLE SANTE, VIEUX BOUC !

La dimension fantastique - série de quatre anthologies proposées par Barbara Sadoul (2003-2007) "Quelque chose d'épouvantable a pénétré dans ma vie!" (E.T.A. Hoffmann, L'homme au sable) Inquiétude, étrangeté, ténèbres, fantômes, terreur, diableries ou tout simplement science-fiction, les quatres recueils de Barbara Sadoul sont une belle plongée dans l'univers de la nouvelle fantastique, genre à part entière qui a séduit de nombreux auteurs dans le monde, des plus spécialisés dans le genre tels H. P. Lovecraft ou Edgar Poe aux plus... [Lire la suite]

lundi 27 janvier 2014

UN SOUPCON DE CRUAUTE

Histoires et messages de l'Au-delà - Sir Arthur Conan Doyle (nouvelles réunies par Francis Lacassin et publiées entre 1890 et 1920) "Je ne suis pas certain, messieurs, qu'il faille recourir à la nécromancie ou à la magie noire pour expliquer ce qui s'est passé." De mystérieux et sauvages assassinats dans les rues de Budapest, des cauchemars morbides et effrayants provoqués par la proximité d'un vieil objet de cuir d'apparence anodine, un fantôme mutilé à la recherche de son membre tranché, une présence d'outre-tombe dans la chambre... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
jeudi 16 janvier 2014

EPOUVANTABLE ECARLATE

Auteur américain de la première partie du XIXe siècle, Edgar Poe est célèbre en France pour ses nouvelles traduites et publiées à titre posthume par le poète Charles Baudelaire. Veuf en 1847 - on ignore à vrai dire de quoi sa femme Virginia est décédée, certainement d'une maladie de type rage ou tuberculose - il écrit depuis 1832 et invente, dit-on, le roman policier tandis qu'il gagne sa vie en qualité de journaliste et de poète. Légendaire, Edgar Poe est avant tout un écrivain d'ambiance, à la fois réaliste et fantastique, imprégnée... [Lire la suite]
jeudi 9 janvier 2014

DO YOU HAVE IMAGINATION ?

Les innocents - Jack Clayton (1961), avec Deborah Kerr (Miss Giddens), Martin Stephens (Miles), Pamela Franklin (Flora), Peter Wyngarde (Peter Quint), Megs Jenkins (Misses Grose), Clytie Jessop (Miss Jessel), Michael Redgrave (L'oncle Douglas)... Dans l'Angleterre victorienne, une enfant de Pasteur, Miss Giddens, devient la gouvernante de deux jeunes enfants, Miles et Flora, orphelins dont le tuteur est leur oncle Douglas, célibataire endurci. Ce dernier refusant de changer son style de vie pour des enfants, il donne à Miss Giddens... [Lire la suite]
lundi 6 janvier 2014

LEUR MAGNIFIQUE PETITE CONDESCENDANCE

Le tour d'écrou - Henry James (1898) "Je vois encore son étonnant sourire, le blanc de ses yeux magnifiques, et l'éclat de ses dents briller dans le demi-jour." A la fin du XIXe siècle, en Angleterre, une jeune femme est envoyée au manoir de Bly pour y devenir la gouvernante de deux orphelins: Flora, huit ans, et Miles, dix ans. Ils sont pris en charge par leur oncle Douglas qui habite Londres mais qui ne souhaite pas se mêler à leur éducation. Aussi la nouvelle gouvernante de Bly a-t-telle les mains libres pour éduquer au mieux les... [Lire la suite]