mercredi 5 juin 2019

I WANT TO WAKE UP AND SAY IT WAS A DREAM

Munkey Diaries - Jane Birkin (2018) "Je le trouve beau, je ne l'ai jamais trouvé laid en réalité, juste étrange." 1957, Jane Birkin a 11 ans et vit en Angleterre, chez ses parents. Elle ouvre un journal, des confessions adressées à son singe en peluche, Munkey, et lui raconte ses etats d'âme, ses espérances, ses rencontres, ses activités, ses doutes et ses déprimes. 2013, à la mort de son premier enfant, Kate Barry, Jane Birkin décide de ne plus tenir son journal, ne sachant plus quoi exprimer. Aujourd'hui, elle en livre les... [Lire la suite]

mercredi 22 mai 2019

LIBERTE, SOURCE DE VIE !

If... - Lindsay Anderson (1968), avec Malcolm McDowell (Michael "Mike" Travis), Richard Warwick (Wallace), David Wood (Johnny), Christine Noonan (La fille du café), Rupert Webster (Robert "Bobby" Phillips, un petit attiré par Wallace), Robert Swann (Rowntree, le chef de division), Peter Jeffrey (le directeur), Guy Ross (Stephans, le chef de dortoire des grands), Hugh Thomas (Denson, le préfet de division qui aime les serviteurs), Michael Cadman (Fortinbras, le préfet de division homosexuel), Sean Bury (le nouveau dans la division des... [Lire la suite]
mercredi 10 avril 2019

CIAO RAGAZZI...

I Vitelloni (Les inutiles) - Federico Fellini (1953), avec Franco Interlenghi (Moraldo), Alberto Sordi (Alberto), Franco Fabrizi (Fausto), Leopoldo Trieste (Leopoldo), Riccardo Fellini (Ricardo), Leonora Ruffo (Sandra), Jean Brochard (le père de Fausto), Carlo Romano (Michele, le marchand), Claude Farell (Olga, la soeur d'Alberto), Lida Baarova (Giulia, la femme de Michele), Achile Majeroni (le vieux comédien minable), Guido Martufi (le petit cheminot)... Pescara, sur la côte adriatique des Abruzzes, au début des années 1950. Fausto,... [Lire la suite]
mercredi 3 avril 2019

LE MONDE ETAIT INFINIMENT PLUS FOU QUE MOI

Les yeux fardés - Lluis Llach (2012) "Parfaitement, monsieur le réalisateur, la Barceloneta des années 1930 était un décor magnifique pour des adolescents comme nous. Et je dis nous parce que ça a été une adolescence chorale, à quatre voix, quatre coeurs amis, quatre pour le meilleur et pour le pire. La bande des quatre, deux filles et deux garçons nès presque en même temps au cours de l'année 1920." Barcelone, au milieu des années 1930, dans le quartier de Barceloneta. Quatre amis composent une petite bande d'inséparables qui ont... [Lire la suite]
mercredi 20 mars 2019

CETTE ODEUR DE CHAIR ET D'OMBRE

Le désert de l'amour - François Mauriac (1925) "Entre cette agitation infinie et celui qui en était la cause, elle fut gênée au premier regard de ne pouvoir combler le vide." Paris, dans les années 1920. Raymond Courrèges, 35 ans, aperçoit, alors qu'il est installé dans un club de jazz, Maria Cross, une femme qu'il a connue lorsqu'il avait 17 ans... Issu d'une famille bourgeoise bordelaise, Raymond croise Maria Cross chaque jour dans le tramway. Adolescent tout autant solitaire que passionné par les courses de tauraux, Raymond se... [Lire la suite]
mercredi 13 février 2019

LES SOUVENIRS ET LES REGRETS AUSSI

Les portes de la nuit - Marcel Carné (1946), avec Pierre Brasseur (Georges, le bon ami de Malou), Yves Montand (Diego), Jean Vilar (Le destin habillé en clochard), Nathalie Nattier (Malou Sénéchal), Serge Reggiani (Guy Sénéchal), Saturnin Fabre (monsieur Sénéchal père), Raymond Bussières (Raymond Lecuyer), Christian Simon (Cri-Cri Lécuyer), Julien Carette (monsieur Quinquina), Sylvia Bataille (Claire Lécuyer), Mady Berry (madame Quinquina), Jane Marken (madame Germaine, l'aubergiste), Gabrielle Fontan (la vieille qui achète du bois)... [Lire la suite]

mercredi 26 septembre 2018

QUE L'ETE NE FINISSE JAMAIS

Plus tard ou jamais (Call me by your name) - André Aciman (2007, réédité en France en 2018 sous le titre Appelle-moi par ton nom) En cette fin de mois de juin 1987, la famille P. reçoit son vacancier annuel: chaque été, un étudiant vient passer six semaines dans leur grande propriété de l'Italie du nord où, moyennant la dîme d'une heure de travail quotidien avec le professeur P., il peut jouir de la douce vie des lieux: la plage, la piscine, les fruits du verger, la sieste au soleil, la bienveillante domesticité, etc. tout... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 29 août 2018

ORPHEE DETESTAIT LES RECITATIONS

Les prénoms épicènes - Amélie Nothomb (2018) "- J'imagine qu'Epicène est un prénom épicène?- C'est le prénom le plus épicène du monde." Epicène? Vous avez dit Epicène? Lorsque Dominique rencontre Claude, en 1970, elle mène une petite vie étriquée mais calme à Brest, ponctuée par les déjeuners dominicaux chez ses parents (Paris-Brest au dessert et promenade digestive l'après-midi). D'abord peu convaincue, Dominique se laisse conquérir. Tout le monde le lui dit: Claude Guillaume est un bel homme, un bon parti, et surtout il est... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 8 août 2018

LES FOUS MENENT LE JEU

La dame d'onze heures - Jean Devaivre (1948), avec Paul Meurisse (Stanislas Octave Seminario dit S.O.S.), Micheline Francey (Muriel Pescara), Gilbert Gil (Charles Pescara), Pierre Renoir (Gérard Pescara), Jean Tissier (Guillaume, le majordome), Pierre Louis (Paul), Junie Astor (Hélène Tassin), Jean Debucourt (Docteur Vermeulen), Jean Brochard (Raoul, le juge d'instruction), Georges Bever (Baptiste, le greffier), Pierre Palau (Le chasseur à l'hôtel), Marcel Pérès (Le cantonnier-fossoyeur de Vimy) ... 16 juin 1947, dans le paysage... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 13 juin 2018

LES SYNTONES ET LES SCHIZOÏDES

Les thibault - Volume 3: L'été 1914, Epilogue - Roger Matin du Gard (1936, 1940) "Le frisson qui secouait l'Europe ébranlait les vies privées; de toutes parts, entre les êtres, les liens factices se desserraient, se rompaient d'eux-mêmes; le vent précurseur qui passait sur le monde faisait tomber des branches les fruits véreux." (L'été 1914) Dimanche 28 juin 1914, la famille Oscar-Thibault, éclatée entre Paris et la Suisse, accueille diversement la nouvelle de l'attentat, à Sarajevo, de l'Archiduc d'Autriche, François-Ferdinand.... [Lire la suite]