mercredi 22 novembre 2017

L'OCCASION POUR LES PRISONNIERS DE SE RACHETER

Hippocrate aux enfers. Les médecins des camps de la mort - Michel Cymès (2015) "On a jugé regrettable de ne pouvoir faire des expériences sur du matériel humain car, ces expériences étant très dangereuses, personne n'est volontaire. C'est pourquoi je pose la question capitale: pouvez-vous mettre à notre disposition deux ou trois criminels professionnels, à des fins expérimentales?" (Lettre de Sigmund Rasher, médecin du camp de Dachau, au Reichsführer Heinrich Himmler, le 15 mai 1941) Médecin reconverti en animateur de télévision,... [Lire la suite]

mercredi 6 septembre 2017

EVASION AU P'TIT POIL!

Le trou - Jacques Becker (1960), avec Michel Constantin (Géo), Jean Keraudy (Roland), Philippe Leroy-Beaulieu (Manu), Raymond Meunier (Vosselin dit Monseigneur), Marc Michel (Claude Gaspard), André Bervil (Le directeur), Paul Préboist (Le gardien de nuit à l'araignée), Philippe Dumat (L'autre gardien de nuit), Gérard Hernandez (Le détenu à l'infirmerie), Dominique Zardi (Le détenu préposé aux colis)... Paris, Prison de la santé, en 1947. Claude Gaspard, en détention provisoire pour tentative de meurtre sur sa femme, est changé de... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 18 juillet 2017

L'ESPOIR S'ENVOLE DEJA

Les inconnus dans la maison - Henri Decoin (1942), avec Raimu (Maître Hector Loursat de Saint-Marc), Juliette Faber (Nicole Loursat), Jean Tissier (Ducup, juge d'instruction), Jacques Baumer (Rogissart, procureur de la République), Noël Roquevert (Binet, commissaire de police), André Reybaz (Emile Manu), Marcel Mouloudjy (Ephraïm / Amédée Luska), Marc Dolnitz (Edmond Dossin), Jacques Denoël (Marcel Destrivaux), Pierre Ringel (Daillat), Tania Fédor (Mme Dossin), Héléna Manson (Mme Manu), Jacques Grétillat (Le Président des Assises),... [Lire la suite]
mercredi 30 novembre 2016

UNE ABDULLA A BOUT DORE

Satan habite au 21 - Jean-Pierre de Lucovich (2015) "J'étais très calme. Trop calme. Je venais de buter un mec, et c'est tout ce que ça me faisait? (...) J'avais même faim. Je fis réchauffer la soupe de Mme Tarot, fumai une cigarette, me couchai et m'endormi avec un regret: celui de n'avoir pu laisser le temps à Lucchesi d'avoir peur, et à moi de le lire dans ses yeux." Jérôme Dracéna, ancien de la Brigade Criminelle, est devenu agent privé. Dans le Paris de l'Occupation, il a déjà enquêté et agi pour la comédienne Arletty et,... [Lire la suite]
mercredi 23 décembre 2015

MYSTERE ET POESIE

L'assassinat du Père Noël - Christian-Jaque (1941), avec Harry Baur (Gaspard Cornusse), Raymond Rouleau (Roland, le baron), Renée Faure (Catherine Cornusse), Marie-Hélène Dasté (Mère Michel), Robert Le Vigan (Léon Villard), Fernand Ledoux (le Maire), Jean Brochard (Monsieur Ricomet, le pharmacien), Jean Parédès (Monsieur Kappel, le sacristain), Héléna Manson (Marie Coquillot), Arthur Devère (Monsieur Tairraz, l'horloger), Marcel Pérès (Monsieur Rambert, l'aubergiste), Georges Chamarat (Monsieur Vercourt, le garde champêtre), Bernard... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 16 décembre 2015

TOUT POUR UN SOU

La main du diable - Maurice Tourneur (1943), avec Pierre Fresnay (Roland Brissot), Josseline Gaël (Irène), Palau (Le diable), Noël Roquevert (Mélisse, le restaurateur), Pierre Larquey (Ange), Gabriello (Un dîneur chez Mélisse), Antoine Baplêtré (Denis, le patron de l'auberge), André Varennes (Le colonel), Georges Chamarat (Duval), Gabrielle Fontan (La chiromancienne), Gabrielle Dorziat (La joueuse qui a froid), Jean Davy (Le mousquetaire), Henri Vibert (le brigadier)... Dans une auberge des Alpes, au coeur d'un village isolé à... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

lundi 21 septembre 2015

NOTRE DESTIN C'ETAIT LA SOLITUDE

Mémoires de Hongrie - Sandor Marai (1972) "Habitué depuis des lustres à la servitude, le peuple comprenait parfaitement que son sort n'avait pas changé: les anciens maîtres étaient partis, les nouveaux les avaient relayés. Le peuple, lui, restait soumis comme avant." Octobre 1944, les troupes du Reich allemand entrent dans Budapest et remplace le régime pro-fasciste en place depuis 1940 par un régime d'inspiration nazie. Printemps 1945, les troupes soviétiques de l'URSS entrent en Hongrie et assiègent Budapest afin de chasser... [Lire la suite]
lundi 15 juin 2015

LA BEAUTE PEUT ELLE ETRE QUELQUE CHOSE D'AUSSI LAID ?

Le Pavillon d'Or - Yukio Mishima (1956) "Dès ma petite enfance, mon père, bien des fois, m'avait parlé du Pavillon d'Or." Fils d'un Père bouddhiste, Mizoguchi grandit dans le Japon de la guerre du pacifique. Obsédé par l'image du pavillon d'or de Kyôto, édifié en 1398, que son père considère comme l'achèvement ultime de la Beauté, Mizoguchi, pauvre, bègue et laid, accepte d'entrer comme novice auprès de Tayama Dosen. Sympathisant avec un étudiant, Kashiwagi, que son infirmité n'empêche pas d'être vaniteux, arrogant et... [Lire la suite]
lundi 23 février 2015

VIVRE CHAQUE SECONDE COMME UN SIECLE DE MERVEILLES

Journal d'un homme simple - René Barjavel (1982) "Les faits qui, relatés dans ce Journal, ont trait à ma vie familiale, sont donc exacts mais pas tout à fait vrais. Leur vérité s'est cachée sous un voile d'humour, parfois de mensonge rose, d'exagération et d'omissions. Une vie privée ne peut pas faire l'objet d'une publication. Je ne suis qu'un personnage qui me ressemble. Et les membres de ma famille sont éclairés par la même lumière de réalité fantaisiste." Ecrivain plutôt connu pour ses romans d'anticipation (Ravage, La nuit des... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 16 février 2015

DES PARADOXES

Les fascismes français 1923-1963 - Jean Plumène et Raymond Lasierra (1963) "Le fascisme est l'Inconscient - d'autres diraient la mauvaise conscience - de la société industrielle." Evoquer le fascisme en France, c'est remonter aux sources d'une idéologie qui, officiellement, n'a jamais existé sur notre territoire. Publié en 1963, l'analyse de Plumène et Lasierra - anciens membres du PCF retirés de la vie politique après le 13 mai 1958 - se révèle aller à contre-courant - et pour cause! - de la ligne officielle née avec le discours de... [Lire la suite]