mercredi 17 juillet 2019

LE POISON DE L'EPOQUE MODERNE

Ces messieurs de la santé - Pierre Colombier (1934), avec Raimu (Jules Tafard / Gédéon), Pauline Carton (Colombe Génissier), Edwige Feuillère (Fernande Génissier), Lucien Baroux (Amédée Floque), Pierre Stephen (Hector Génissier), Guy Derland (Zwerch), Yvonne Hébert (Claire), Monique Rolland (Ninon)... "Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée." Paris, vers 1933. Alors qu'à la Bourse, l'effervescence règne, à la prison de la Santé, le banquier Jules Tafard a été incarcéré pour abus de confiance et escroqueries et sa réputation... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 29 mai 2019

L'HOMME EN NOIR VA ARRIVER

M - Fritz Lang (1931, version restituée en 2014), avec Peter Lorre (Hans Beckert), Otto Wernicke (Karl Lohrmann, le commissaire de la brigade criminelle), Gustaf Grüdgens (Schränker, le chef de la pègre), Theodor Loss (Groeber, inspecteur de police), Ellen Widmann (madame Beckmann), Inge Landgut (Elsie Beckmann), Hanna Maron (la petite fille), Georg John (le marchand de ballons aveugle), Friedrich Gnaß (Franz, un cambrioleur), Hertha von Walther (la prostituée), Theo Lingen (le charlatan), Fritz Odemar (un tricheur), Paul Kemp (le... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 15 mai 2019

LE PLUS SEUL DE LA TERRE

Le dernier empereur - Bernardo Bertolucci (1987), avec John Lone (Puyi, empereur de Chine), Peter O'Toole (Reginald Johnston, précepteur de l'empereur), Joan Chen (Wah Rong, impératrice de Chine), Wu Jun Mei (Wen Xiu, première concubine impériale), Victor Wong (Chen Pao-Shen, le directeur de la prison), Ryuichi Sakamato (Masahiko Amakasu, officier japonnais et directeur de l'association cinématographique du Mandchoukouo), Maggie Han (Yoshiko Kawashima, dite Joyau de l'Orient, princesse mandchou et espionne japonnaise),  Ric Young... [Lire la suite]
mercredi 8 mai 2019

LE RETOUR A LA BÊTE

Darquier de Pellepoix et l'antisémitisme français - Laurent Joly (2002) Octobre 1978, le magazine L'express publie, sous le titre "A Auschwitz, on n'a gazé que les poux", un entretien avec Louis Darquier de Pellepoix, 81 ans, ancien champion politique de l'extrême droite antisémite et ancien Commissaire Générale à la Question Juive de Vichy, alors réfugié dans l'Espagne de Franco depuis sa condamnation à mort et à la dégradation nationale en 1947. Chef de file du racisme nationaliste français dans les années 1930, virulent opposant... [Lire la suite]
mercredi 3 avril 2019

LE MONDE ETAIT INFINIMENT PLUS FOU QUE MOI

Les yeux fardés - Lluis Llach (2012) "Parfaitement, monsieur le réalisateur, la Barceloneta des années 1930 était un décor magnifique pour des adolescents comme nous. Et je dis nous parce que ça a été une adolescence chorale, à quatre voix, quatre coeurs amis, quatre pour le meilleur et pour le pire. La bande des quatre, deux filles et deux garçons nès presque en même temps au cours de l'année 1920." Barcelone, au milieu des années 1930, dans le quartier de Barceloneta. Quatre amis composent une petite bande d'inséparables qui ont... [Lire la suite]
mercredi 16 janvier 2019

L'ÂGE DES REINS

La foire aux garçons - Philippe Hériat (1934) "Ma chère, disait-elle à Aimée, on ne sait ce que vaut un gigolo que quand on l'a eu dans son lit. Les réputations? Merci! (...) Quant aux apparences, c'est plus trompeur encore. Alors, au lit! Dans les draps! Et moi, pour un qui y reste, j'en ai trente qui passent." Paris, au début des années 1930. Rémy Chasseau veut sortir de son milieu familial. Fils de crémier bien installé aux Halles, une famille plutôt aisée donc, le garçon de 18 ans ne veut ni du mariage qu'on lui a concocté avec... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 12 septembre 2018

ENFIN QUELQUE CHOSE!

37, étoiles filantes - Jérôme Attal (2018) "Paris est ce vieux vampire machin chose qui n'a de cesse d'éblouir la jeunesse. Chaque nouvelle saison, de la chair fraîche de province et du monde entier débarque pour découvrir les terraisses bondées, les boulevards tentaculaires et les rues inédites. Les amitiés éternelles et les amours d'un soir." Fin de l'été 1937, dans la capitale. Alberto Giacometti, sculpteur, la trentaine, pas vraiment reconnu pour son talent, est blessé lors d'un accident de la route; Jean-Paul Sartre,... [Lire la suite]
mercredi 5 septembre 2018

L'APPEL DE L'ÊTRE

Nuit sur la neige - Laurence Cossé (2018) "Il se tenait à l'écart, sur la réserve, amusé. Je me souviens très bien du premier jour où je l'ai vu." 1935, dans une école préparatoire versaillaise tenue par des jésuites. Robert, surnommé Robin (prononcer le N final), a 17 ans. Il n'a jamais connu son père: il a été conçu en 1917 à l'occasion d'un permission, son père est mort dans les tranchées quelques jours après. Sportif, assez doué pour les études, aimant sa mère, élevé dans une famille de la petite bourgeoisie parisienne, il... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 30 mai 2018

POUR ÊTRE COCU, IL FAUT AVOIR UNE JOLIE FEMME

La femme du boulanger - Marcel Pagnol (1938), avec Raimu (Aimable Castanier, le nouveau boulanger), Charpin (Marquis Castan de Venelles, maire du village), Robert Vattier (le curé), Alida Rouffe (Céleste, la bonne du curé), Maximilienne (Mlle Angèle), Charles Blavette (Antonin), Edouard Delmond (Maillefer, dit Patience, le pêcheur), Paul Dullac (Casimir, le buraliste), Ginette Leclerc (Aurélie Castanier), Charles Moulin (Dominique, le berger piémontais), Robert Bassac (l'instituteur), Marcel Maupi (Barnabé), Jean Castan (Esprit),... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 11 avril 2018

J'AI BESOIN QUE SOIENT RANIMES MES EMOTIONS

Mon tour du monde - Charles Chaplin (1933, réédité en 2014) Janvier 1931. Epuisé par le très long tournage de son nouveau film, Les lumières de la ville (City lights), Charles Chaplin décide de prendre plusieurs jours de vacances dans le Londres de son enfance, à l'occasion de l'avant-première du film prévue dans la capitale britannique. Ce congé dans son Europe natale, intialement prévu pour durer quelques semaines, durera finalement 16 mois, de février 1931 juin 1932. Parti des Etats-Unis au coeur de l'hiver, le plus célèbre des... [Lire la suite]