mercredi 12 septembre 2018

ENFIN QUELQUE CHOSE!

37, étoiles filantes - Jérôme Attal (2018) "Paris est ce vieux vampire machin chose qui n'a de cesse d'éblouir la jeunesse. Chaque nouvelle saison, de la chair fraîche de province et du monde entier débarque pour découvrir les terraisses bondées, les boulevards tentaculaires et les rues inédites. Les amitiés éternelles et les amours d'un soir." Fin de l'été 1937, dans la capitale. Alberto Giacometti, sculpteur, la trentaine, pas vraiment reconnu pour son talent, est blessé lors d'un accident de la route; Jean-Paul Sartre,... [Lire la suite]

mercredi 29 août 2018

ORPHEE DETESTAIT LES RECITATIONS

Les prénoms épicènes - Amélie Nothomb (2018) "- J'imagine qu'Epicène est un prénom épicène?- C'est le prénom le plus épicène du monde." Epicène? Vous avez dit Epicène? Lorsque Dominique rencontre Claude, en 1970, elle mène une petite vie étriquée mais calme à Brest, ponctuée par les déjeuners dominicaux chez ses parents (Paris-Brest au dessert et promenade digestive l'après-midi). D'abord peu convaincue, Dominique se laisse conquérir. Tout le monde le lui dit: Claude Guillaume est un bel homme, un bon parti, et surtout il est... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 18 juillet 2018

PERSONNE N'EST IRREMPLACABLE

Le deuxième souffle - Jean-Pierre Melville (1966), avec Lino Ventura (Gustave Minda dit Gu), Paul Meurisse (Commissaire Blot, de Paris), Christine Fabréga (Simone Melletier dite Manouche), Raymond Pellegrin (Paul Ricci), Marcel Bozuffi (Jo Ricci), Paul Frankeur (Commissaire Fardiano, de Marseille), Denis Manuel (Antoine Ripat), Michel Constantin (Alban), Pierre Zimmer (Orloff), Louis Bugette (Théo), Raymond Loyer (Jacques Ribaldi dit Le notaire), Albert Michel (Marcel, dit Le stéphanois), Jean-Claude Berq (l'adjoint de Blot)... ... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
mercredi 13 juin 2018

LES SYNTONES ET LES SCHIZOÏDES

Les thibault - Volume 3: L'été 1914, Epilogue - Roger Matin du Gard (1936, 1940) "Le frisson qui secouait l'Europe ébranlait les vies privées; de toutes parts, entre les êtres, les liens factices se desserraient, se rompaient d'eux-mêmes; le vent précurseur qui passait sur le monde faisait tomber des branches les fruits véreux." (L'été 1914) Dimanche 28 juin 1914, la famille Oscar-Thibault, éclatée entre Paris et la Suisse, accueille diversement la nouvelle de l'attentat, à Sarajevo, de l'Archiduc d'Autriche, François-Ferdinand.... [Lire la suite]
mercredi 23 mai 2018

OPINION PARTAGEE

Mais oui, dis-je. Oui, hélas! [Les parisiens] savent trop qu'ils sont pleins de charme et que Paris est une ville admirable. Comme tout cet esprit français est pénible! Et puis je n'apprécie pas du tout le goût parisien. Les toilettes des dames ne me plaisent pas, elles sont excessives, trop stylisées, ces femmes sentent trop le journal de mode et le fard... Paris manque de propreté et de fraîcheur. Tout votre art est un peu bête. Et puis votre amour, l'amour à Paris, avec son côté "bourgeois-robe de chambre", à vous donner la... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 16 mai 2018

LA VERITE EST TOUJOURS A DOUBLE FACE

Les Thibault - Volume 2: La consultation, La Sorellina, La mort du père - Roger Martin du Gard (1928-1929) "Mais oui, la guerre, fit l'autre sérieusement. Nous y allons tout droit." (La consultation) Octobre 1913, Antoine Thibault est pédiatre et installé. Oscar, le père, est cloué sur son lit de douleur, presque impotent, incapable de manger seul depuis le printemps. Se défiant de tous, même se son fils, il est convaincu qu'on lui ment sur son état et, dirigeant ses affaires, malgré la fatigue et les douleurs qui l'accablent,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 9 mai 2018

OBJETS TROUVES

Souvenirs perdus - Christian-Jaque (1950) avec Edwige Feuillère (Florence), Suzy Delair (Suzy Henebey), Danièle Delorme (Danièle), Gilberte Géniat (Solange, l'épicière), Pierre Brasseur (Philippe), François Périer (Jean-Pierre Delagrange), Gérard Philipe (Gérard de Narçay), Bernard Blier (Raoul, le policier), Yves Montand (Raoul, le chanteur de rue), Odette Barencey (Le logeuse de Philippe), Gaby Basset (La chanteuse de cabaret), Yolande Laffon (Mme veuve Delagrange), Armand Bernard (Armand, chauffeur et valet de Jean-Pierre), Jean... [Lire la suite]
mercredi 25 avril 2018

IMPRESSIONNISME ET IMPRESSIONNANTISME

Musée haut, musée bas - Jean-Michel Ribes (2008), avec Michel Blanc (Michel Mosk, le conservateur et directeur), Gérard Jugnot (Roland Province), Isabelle Carré (Carole Province), Pierre Arditi (Henri Province), Chantal Neuwirth (Anne Province), Julie Ferrier (La guide perspective), Laurent Gamelon (Lionel, amateur d'impressionnistes), Philippe Khorsand (Frilon, l'administrateur), André Dussolier (Le ministre de la culture), Muriel Robin (La dame Kandinsky), Yolande Moreau (Mme Stenthels, arts africains), Daniel Prévost (Maurice... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 11 avril 2018

J'AI BESOIN QUE SOIENT RANIMES MES EMOTIONS

Mon tour du monde - Charles Chaplin (1933, réédité en 2014) Janvier 1931. Epuisé par le très long tournage de son nouveau film, Les lumières de la ville (City lights), Charles Chaplin décide de prendre plusieurs jours de vacances dans le Londres de son enfance, à l'occasion de l'avant-première du film prévue dans la capitale britannique. Ce congé dans son Europe natale, intialement prévu pour durer quelques semaines, durera finalement 16 mois, de février 1931 juin 1932. Parti des Etats-Unis au coeur de l'hiver, le plus célèbre des... [Lire la suite]
mercredi 28 février 2018

LUI, ELLE ET L'AUTRE

La chienne - Jean Renoir (1931), avec Michel Simon (Maurice Legrand), Janie Marèse (Lucienne Pelletier dite Lulu), Georges Flamant (André Joguin dit Dédé), Magdeleine Bérubet (Adèle Legrand), Roger Gaillard (Alexis Godard dit l'Adjudant), Alexandre Rignault (Hector Langelarde, critique d'art), Lucien Mancini (Wallstein, le marchand de tableaux), Henri Guisol (Amédée, le cafetetier), Jane Pierson (Philomène, la concierge), Colette Borelly (Lili, l'amie de Lulu), Pierre Desty (Gustave, l'ami de Dédé), Jean Gehret (Dugodet), Viviane... [Lire la suite]