mercredi 11 octobre 2017

UNE JOLIE CANAILLE

A la recherche du temps perdu. / VI. Albertine disparue - Marcel Proust (1925) "On ne guérit d'une souffrance qu'à condition de l'éprouver pleinement." Lasse de l'inquisition permanente que lui fait subir son bon-ami de narrateur, Albertine Simonet, en cette fin d'hiver 1901, a quitté l'appartement où elle séjournais chez les parents de son promis. Brutale, la fuite de la jeune fille éveille dans le coeur du jeune homme des sentiments contradictoires: tenait-il à Albertine? Etait-elle la débauchée qu'il avait voulu le croire?... [Lire la suite]

mercredi 30 août 2017

LA LOI NE PEUT RIEN CONTRE CA

Frappe-toi le coeur - Amélie Nothomb (2017) "Marie avait 19 ans, son heure était venue." Début des 1970, Marie est jeune, belle, enviée et en profite. Alors qu'elle a décidé de vivre sa jeunesse, elle fait la connaissance d'Olivier, un étudiant en pharmacie. L'amour, la liaison, l'enchaînement des circonstances: très vite Marie accouche de Diane, jolie petite fille qu'elle méprise. Puis viendront Nicolas et Célia. Mais pour Diane, la vie est un cataclysme permanent, un chemin entre une mère adorée et un quotidien infernal où la... [Lire la suite]
mercredi 12 juillet 2017

VIVRE SON RÊVE, C'EST MERVEILLEUX

Le miroir à deux faces - André Cayatte (1958), avec Michèle  Morgan (Marie-José Tardivet), Bourvil (Pierre Tardivet), Gérard Oury (Docteur Bosc), Sylvie (Mme Tardivet mère), Elisabeth Manet (Véronique Vauzange), Ivan Desny (Gérard Durieu), Jane Marken (Mme Vauzange mère), Georges Chamarat (M. Vauzange père), Carette (Albert Benoit), Georgette Anys (Margueritte Benoit), Pierre Brice (Jacques), Sandra Milo (Ariane), Renée Passeur (La patiente excentrique), Marcel Pérès (Le bistrotier), Hubert de Lapparent (L'employé des petites... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 5 juillet 2017

J'AIMERAIS CROIRE QUE VOUS ÊTES HEUREUSE

Aimez-vous Brahms... - Anatole Litvak (1961), avec Ingrid Bergman (Paula Tessier), Yves Montand (Roger Desmaret), Anthony Perkins (Philip Van der Besh), Jessie Royce Landis (Theresa Van der Besh), Pierre Dux (Maître Fleury), Michèle Mercier (Maisie 3), Jackie Lane (Maisie 1), Jean Clark (Maisie 2), Diahann Caroll (La chanteuse), Jean Ozenne (Un invité chez les Van der Besh), Uta Taeger (Gaby, la bonne de Paula), Germaine Delbat (L'ouvreuse, salle Pleyel), Henri Attal (Un spectateur à Pleyel), Dominique Zardi (Un spectateur à Pleyel),... [Lire la suite]
mercredi 28 juin 2017

L'ENNUI ET LA SOUFFRANCE

A la recherche du temps perdu. / V. La prisonnière - Marcel Proust (1923) "Sans me sentir le moins du monde amoureux d'Albertine, sans faire figurer au nombre des plaisirs les moments que nous passions ensemble, j'étais resté préoccupé de l'emploi de son temps." Paris, automne 1900. Ses parents étant absents pour plusieurs mois, le narrateur de La recherche invite celle qu'il aime, Albertine Simonet, à vivre chez lui dans l'appartement familial. Très vite, le garçon - alors âgé de 21 ans - est partagé entre son désintérêt pour... [Lire la suite]
mercredi 14 juin 2017

C'EST UNE BATH IDEE !

La belle équipe - Julien Duvivier (1936), avec Jean Gabin (Jean dit Jeannot), Charles Vanel (Charles Billot, dit Charlot), Raymond Aimos (Raymond dit Tintin), Charles Dorat (Jacques dit Jacquot), Raphaël Médina (Mario), Micheline Cheirel (Huguette, une bouquetière), Viviane Romance (Gina Billot), Marcelle Géniat (Grand'mère), Charpin (Le gendarme), Raymond Cordy (un ivrogne), Jacques Baumer (Gaston Jubette, le propriétaire), Robert Ozanne (Le bistrotier)... 1936, à Paris. Cinq copains - Jeannot, Charlot, Tintin, Jacques et Mario -... [Lire la suite]

mercredi 17 mai 2017

L'OPPROBRE SEUL FAIT LE CRIME

A la recherche du temps perdu. / IV. Sodome et Gomorrhe - Marcel Proust (1921-1922) "Quelquefois l'avenir habite en nous sans que nous le sachions, et nos paroles qui croient mentir dessinent une réalité prochaine." Paris, printemps 1899, le narrateur qui va sur ses 19 ans, poursuit son apprentissage du Monde. Introduit chez la Princesse de Guermantes dans Le côté du Guermantes, il découvre les faux-semblants de cette société à laquelle il veut tant appartenir. A l'occasion de cette soirée d'initiation, il apprend... [Lire la suite]
mercredi 18 janvier 2017

LA TIMIDITE EST UN AFFREUX DEFAUT

Peggy dans les phares - Marie-Eve Lacasse (2017) "Peut-être étions-nous encore trop remplies d'espérance, pas encore assez fracassées par la vie pour connaître l'humilité brutale que nécessite l'expérience d'aimer?" Fin des années 1960, Peggy Roche - mannequin, styliste, femme du monde, ex-épouse du comédien Claude Brasseur - entre dans la vie de Françoise Sagan. Connue de l'entourage de l'écrivain, cette relation n'est pas officialisée dans les media. Pourtant, les deux femmes vont vivre un une passion très forte pendant plus de... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 14 décembre 2016

TUER OU NE PAS TUER

Un drôle de dimanche - Marc Allégret (1958), avec Bourvil (Jean Brévent), Danièle Darrieux (Catherine Brévent), Arletty (Juliette Armier), Cathia Caro (Caroline Armier), Jean-Paul Belmondo (Patrick), Roger Hanin (Robert Sartori), Jean Wall (Le Président de l'agence), Jean Ozenne (Le représentant de Galbar), Colette Richard (Mireille, la secrétaire du Président), Jean Lefebvre (Le concierge), Fernand Sardou (Le gendarme), Jean Carmet (Le pompiste)... 1958 à Paris. Jean Brévent est publicitaire. Mais depuis quelques temps, il est en... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 26 octobre 2016

L'EPREUVE DU DOUX

Giton - Christophe Donner (1990) "Ni la beauté ni le deuil ne font souffrir. Ce qui fait mal, c'est le point de rencontre, la ligne de conflit entre le beau et la mort. Autrement dit, l'endroit même du doute." Paris, jardin du Luxembourg, vers la fin des années 1980. Promeneur solitaire du dimanche soir, Sylvain, sculpteur et dessinateur de la trentaine, voit sortir un étudiant des vespasiennes. Peu après, ils se retrouvent, se parlent, se séduisent et partent ensemble. C'est le coup de coeur pour Sylvain et c'est sans... [Lire la suite]