mercredi 15 mai 2019

LE PLUS SEUL DE LA TERRE

Le dernier empereur - Bernardo Bertolucci (1987), avec John Lone (Puyi, empereur de Chine), Peter O'Toole (Reginald Johnston, précepteur de l'empereur), Joan Chen (Wah Rong, impératrice de Chine), Wu Jun Mei (Wen Xiu, première concubine impériale), Victor Wong (Chen Pao-Shen, le directeur de la prison), Ryuichi Sakamato (Masahiko Amakasu, officier japonnais et directeur de l'association cinématographique du Mandchoukouo), Maggie Han (Yoshiko Kawashima, dite Joyau de l'Orient, princesse mandchou et espionne japonnaise),  Ric Young... [Lire la suite]

mercredi 3 avril 2019

LE MONDE ETAIT INFINIMENT PLUS FOU QUE MOI

Les yeux fardés - Lluis Llach (2012) "Parfaitement, monsieur le réalisateur, la Barceloneta des années 1930 était un décor magnifique pour des adolescents comme nous. Et je dis nous parce que ça a été une adolescence chorale, à quatre voix, quatre coeurs amis, quatre pour le meilleur et pour le pire. La bande des quatre, deux filles et deux garçons nès presque en même temps au cours de l'année 1920." Barcelone, au milieu des années 1930, dans le quartier de Barceloneta. Quatre amis composent une petite bande d'inséparables qui ont... [Lire la suite]
mercredi 6 février 2019

SE SOUVENIR SIGNIFIE REGRETTER

Le tournant. Histoire d'une vie. - Klaus Mann (1942, publication pothume 1952) "Les souvenirs sont faits d'une substance étrange - ils sont trompeurs et pourtant impérieux, puissants et impalpables. On ne peut pas se fier au souvenir, et pourtant il n'y a pas d'autre réalité que celle que nous portons dans notre mémoire. Chaque instant que nous vivons doit son sens à l'instant précédent. Le présent et l'avenir seraient inexistants si la trace du passé s'était effacée de notre conscience." Fils de l'écrivain Thomas Mann, neveu de... [Lire la suite]
mercredi 2 janvier 2019

SECONDE CHANCE

La rose et la flèche / Robin et Marianne - Richard Lester (1976), avec Sean Connery (Robin des bois), Audrey Hepburn (Lady Marianne), Robert Shaw (Le shérif de Notthingham), Nicol Williamson (Petit Jean), Denholm Elliott (Will Scarlett), Ronnie Barker (Frère Tuck), Richard Harris (Richard 1er dit Coeur de Lion, roi d'Angleterre), Ian Holm (Jean dit Sans Terre, roi d'Angleterre), Victoria Abril (Isabelle d'Angoulême, reine d'Angleterre)... 23 mars 1199, à une demie-lieue de Châlus, dans le Limousin, un vieux soldat des... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 14 novembre 2018

CINQ ANS SOUS L'ETEIGNOIR

La chambre des officiers - Marc Dugain (1998) Lieutenant mobilisé par le premier conflit mondial, Adrien Fournier, 24 ans, est envoyé sur les bords de la Meuse pour préparer l'installation d'un pont mobile. Le jeune homme n'a pas le temps de commencer sa mission qu'il est fauché par une bombe allemande. Il se réveille quelques temps après, la moitié du visage emportée par l'explosion et est transféré à Paris, à l'hôpital du Val-de-Grâce où un chirurgien va tenter un miracle. Adrien est alors entouré d'autres camarades aux gueules... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 7 novembre 2018

PERSONNE N'A ENVIE DE MOURIR

Les sentiers de la gloire - Stanley Kubrick (1957), avec Kirk Douglas (Colonel Dax), George Macready (Général Mireau), Ralph Meeker (Caporal Paris), Thimoty Carey (Soldat Férol), Joe Turkel (Soldat Arnaud), Adolphe Menjou (Général Broulard), Wayne Morris (Lieutenant Roget)... 1916, pendant la guerre de position. Le Général Broulard et le Général Mireau, installés avec goût dans un château à l'arrière, décident d'une offensive contre un point tenu par l'armée allemande, offensive suicidaire car le point s'avère imprenable. Préparée... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 13 juin 2018

LES SYNTONES ET LES SCHIZOÏDES

Les thibault - Volume 3: L'été 1914, Epilogue - Roger Matin du Gard (1936, 1940) "Le frisson qui secouait l'Europe ébranlait les vies privées; de toutes parts, entre les êtres, les liens factices se desserraient, se rompaient d'eux-mêmes; le vent précurseur qui passait sur le monde faisait tomber des branches les fruits véreux." (L'été 1914) Dimanche 28 juin 1914, la famille Oscar-Thibault, éclatée entre Paris et la Suisse, accueille diversement la nouvelle de l'attentat, à Sarajevo, de l'Archiduc d'Autriche, François-Ferdinand.... [Lire la suite]
mercredi 22 novembre 2017

L'OCCASION POUR LES PRISONNIERS DE SE RACHETER

Hippocrate aux enfers. Les médecins des camps de la mort - Michel Cymès (2015) "On a jugé regrettable de ne pouvoir faire des expériences sur du matériel humain car, ces expériences étant très dangereuses, personne n'est volontaire. C'est pourquoi je pose la question capitale: pouvez-vous mettre à notre disposition deux ou trois criminels professionnels, à des fins expérimentales?" (Lettre de Sigmund Rasher, médecin du camp de Dachau, au Reichsführer Heinrich Himmler, le 15 mai 1941) Médecin reconverti en animateur de télévision,... [Lire la suite]
mercredi 15 novembre 2017

ENSUITE, IL NE S'EST PLUS RIEN PASSE*

A la recherche du temps perdu. / VII. Le temps retrouvé - Marcel Proust (1927) "Ils n'étaient pas des vieillards, mais des jeunes gens de dix-huit ans extrêmement fanés." Paris, de 1916 à 1919. Après avoir essuyé de longs ennuis de santé qui l'ont contraint à plusieurs séjours en maison de soins, le narrateur, au bord de la trentaine, retrouve le petit monde de la Princesse de Guermantes et de Mme Verdurin. La guerre mondiale est venue téléscoper les trajectoires, déjà chaotiques, de ce microcosme d'insectes à part:... [Lire la suite]
mercredi 24 mai 2017

L'HISTOIRE AIME LE GÂCHIS

Grande vacance - René Bonnell (1997) "Alger, comme d'autres villes du pays, était coupée en deux. Tout musulman surpris en quartier européen était abattu. Aucun Européen ne revenait vivant d'une incursion en secteur arabe. Les tueurs des deux camps échangeaient les victimes sur les trottoirs. L'armée ne sortait de ses casernes que pour faire le ménage. Elle veillait à la propreté des rues en regardant s'étriper les Algérois, homologuait les massacres à défaut de les empêcher." Printemps 1962, dans les rues d'Alger la blanche.... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,