mercredi 19 septembre 2018

NUMERO 24601

Les misérables - Première partie: Fantine - Victor Hugo (1862) "Alors madame Magloire recommença toute l'histoire, en l'exagérant quelque peu, sans s'en douter. Il paraîtrait qu'un bohémien, un va-nu-pieds, une espèce de mendiant dangereux serait en ce moment dans la ville. (...) On l'avait vu arriver par le boulevard Gassendi et rôder dans les rues à la brune. Un homme de sac et de corde avec une figure terrible." 1815, dans le sud de la France. Evadé du bagne de Toulon où il purge une peine de 5 ans de travaux forcés pour vol,... [Lire la suite]

mercredi 21 février 2018

AH! JE SUIS UN FAMEUX BAROMETRE

Renée Mauperin - Edmond et Jules de Goncourt (1864) "- Quand ferez-vous vos dents de sagesse, Renée? lui demanda Denoisel- Jamais! Et elle se mit à rire." Jeune fille moderne dans la France du Second Empire, Renée Mauperin est éprise de liberté, de vie d'artiste, du bonheur simple d'être entièrement à sa joie sans se soucier de mariage, de fortune ou de position sociale. Entre sa soeur, épouse rangée qui fréquente la bourgeoisie, sa mère qui n'aspire qu'à la respectabilité, son père aimant et bonhomme, Renée refuse tous les... [Lire la suite]
mercredi 31 janvier 2018

JE NE RETIRERAI PAS MA MAIN DE TOI

Une folle amitié de collégien (ou Le disciple aimé ou La mission de Cruchod) - Abel Hermant (1885-1894) Vevey, en Suisse, vers 1880. Jean-Baptiste Merminod a 17 ans et il vient de perdre son père. Pour ce calviniste élevé dans le rigoureuse foi de ses parents, la vie de collège ne réserve que peu de surprises: Jean-Baptiste s'est assuré un ascendant moral sur le directeur de l'établissement, qui l'écoute, et s'est adonné à des amitiés particulières avec quelques camarades, amitiés qui l'ont bien vite lassé et déçu. Mais en ce jour de... [Lire la suite]
mercredi 8 novembre 2017

SOUVENIRS DE MA VIE MORTE

Charles Demailly - Emond et Jules de Goncourt (1860) "Vous êtes un livre vendu; il faut maintenant que vous soyez un livre coupé... et puis - il y a des mondes entre tout cela - un livre lu!" Paris, dans les début du règne de Napoléon III. Charles Demailly travaille pour le Petit Journal, organe indépendant qui s'affranchit de politique pour critiquer les nouveautés, les arts ainsi que la société elle-même. Moqué amicalement voire jalousé par ses camarades de travail, Demailly a une ambition: être un grand écrivain. D'abord affairé... [Lire la suite]
mercredi 26 avril 2017

LE FAUVE DE LEURS AISSELLES AU VENT

La fille Elisa - Edmond de Goncourt (1877) "Elisa était devant la maison à la lanterne rouge, qui s'affaissait ainsi que la ruine croulante d'un vieux bastion, et dont la porte, fermée et verrouillée, laissait filtrer, par l'ouverture d'un judas, une lueur pâle sur la blancheur glacée du chemin." Paris, pendant la Monarchie de Juillet. Elisa vit avec sa mère, connue dans le quartier de La Chapelle et de la prison Saint-Lazare sous le nom de Madame Alexandre qui voue un soin particulier aux filles-mères et aux filles de joie mal... [Lire la suite]
mercredi 5 octobre 2016

LES IMMONDICES DU COEUR HUMAIN

Pierrette - Honoré de Balzac (1840) "Ce ne fut pas le complot d'êtres méchants et cruels, ce fut l'instinct d'une tyrannie imbécile." Provins, octobre 1827. Pierrette Lorrain, 14 ans, originaire de Bretagne, est devenue la cuisinière et quasi servante de ses cousins, Sylvie, quarante-six ans, et Jerôme-Denis Rogron, proche des quarante. Vieille fille et vieux garçons, le frère vit avec la soeur dans l'espoir de conquérir la bonne société de Provins tout en faisant, à terme, main-basse sur le possible héritage de Pierrette.... [Lire la suite]

lundi 16 mars 2015

LE MEURTRE ET LA LUXURE

Thérèse Raquin - Emile Zola (1867) "Laurent se trouvait être l'époux d'une femme qui avait déjà pour mari un noyé." Thérèse vit à Paris, avec son mari Camille Raquin et sa belle-mère. Toutes les deux tiennent un commerce dans le VIe arrondissement tandis que Camille travaille pour la société des chemins de fer de la gare d'Orléans. En fait, Thérèse est orpheline, elle a été placée, encore petite, chez sa tante et élevée avec Camille, enfant continuellement malade. C'est naturellement qu'elle a épousé son cousin, destinée à cette... [Lire la suite]
jeudi 24 avril 2014

ON N'A JAMAIS TROP DE BILBOQUETS

Bel-Ami - Guy de Maupassant (1885) "A Paris, vois-tu, il vaudrait mieux n'avoir pas de lit que pas d'habit." Georges Duroy, fils de cabaretiers de Canteleu, une bourgade près de Rouen, en Normandie, est une petit employé aux chemins de fer, à Paris. Mais son maigre salaire ne lui permet pas d'accéder à la vie dont il rêve. Il rencontre par hasard un vieil ami, Charles Forestier, qui travaille pour un journal, La vie française. Il prend en main Georges et le fait entrer dans son équipe. Il lui présente également sa femme, Madeleine.... [Lire la suite]
jeudi 2 janvier 2014

LA CORRESPONDANCE D'UNE PANTHERE

Contes cruels - Auguste Villiers de l'Isle-Adam (1883) "La langue vraiment d'un dieu partout! Plusieurs de tes nouvelles sont d'une poésie inouïe et que personne n'atteindra: toutes, étonnantes" écrivait le poète Stéphane Mallarmé à son ami le Conte Villiers de l'Isle-Adam le 20 mars 1884. Aristocrate breton, Villiers de l'Isle-Adam est issu d'une vieille famille d'exilés qui s'était réfugiée en Angleterre pendant la Révolution et l'Empire. De vieille tradition aristocratique, la famille élève l'écrivain dans la tradition catholique... [Lire la suite]
mercredi 19 septembre 2012

NAVRANT COMME UNE IRONIE

Une vie - Guy de Maupassant (1883, sous le titre L'humble vérité) "Alors elle s'aperçut qu'elle n'avait plus rien à faire, plus jamais rien à faire. Toute sa jeunesse au couvent avait été préoccupée de l'avenir, affairée de songeries. La continuelle agitation de ses espérances emplissait, en ce temps là, ses heures sans qu'elle les sentir passer. Puis, à peine sortie des murs austères où ses illusions étaient écloses, son attente d'amour se trouvait tout de suite accomplie. L'homme espéré, rencontré, aimé, épousé en quelques... [Lire la suite]