jeudi 27 juillet 2017

LES PERES TRANQUILLES, J'EN AI RAS LE FION!

Le Pacha - Georges Lautner (1968), avec Jean Gabin (Commissaire divisionnaire Louis Joss), Danny Carrel (Nathalie Villars), André Pousse (Marcel Lurat dit Quinquin), André Weber (Emile Vergnes dit Le Génois), Serge Sauvion (Inspecteur René), Pierre Koulak (Abdel Schmil dit Le Coréen), Robert Dalban (Inspecteur Albert Gouvion), Maurice Garrel (Léon Brunet), Louis Seigner (Le directeur de la police), Henri Déys (Léon Villars dit Léon de Lyon), Yves Barsacq (Le médecin légiste), Felix Marten (Ernest), Noëlle Adam (Violette, une serveuse... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 9 mars 2016

LA MELANCOLIE D'UN CIEL DE FIN D'ETE, SI BLEU SOIT IL

J'ai perdu tout ce que j'aimais - Sacha Sperling (2013) "Je traîne en souliers bicolores,Paille et phosphore dans l'eau du port.C'est une mélancolie banale,Vodka orange et Gardénal." (Alain Souchon, J'ai perdu tout ce que j'aimais, 1990) Sacha Sperling est mort. Jeune écrivain, la vingtaine tourmentée, Sacha Sperling revient à Paris après un long séjour sur la côte ouest des Etats-Unis. Là, il retrouve ceux qu'il avait mis en scène dans Mes illusions donnent sur la cour... Jane, son ex petite amie, Flora la bonne copine, Quentin... [Lire la suite]
jeudi 8 août 2013

FINALEMENT JE N'AIME PAS L'ETE

La piscine - Jacques Deray (1969), avec Romy Schneider (Marianne), Alain Delon (Jean-Paul Leroy), Maurice Ronet (Harry Lannier), Jane Birkin (Pénélope Lannier), Paul Crauchet (Inspecteur Lévêque)... 1969, en Provence. Au bord de la piscine dort Jean-Paul Leroy dont la petite amie, Marianne, s'amuse à nager dans l'étendue calme de cette propriété de vacances. Le soleil, la chaleur, le repos, le farniente... Et puis survient Harry, et sa fille Pénélope. Un jeu à quatre, une partie de poker amoureux et sexuel s'engage, et... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 09:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 9 mai 2013

DIRECT ET PIROUETTES

5  - Alizée (2013) Annoncé à grand renfort de com, le dernier album de la chanteuse Alizée a été présenté comme d'inspiration yéyé, donc sixties. Certains sont allés jusqu'à dire que l'ensemble serait un hommage rendu à France Gall, Brigitte Bardot et même François Hardy, à l'époque de leur splendeur musicale... c'est à dire les années 1960... Passons sur cette affirmation qui induit qu'à partir de 1970, ces trois femmes n'ont plus eu aucun succès dans le monde du disque (c'est peut-être vrai pour Brigitte Bardot) et... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
jeudi 27 septembre 2012

PLEURER LES SOTTES

Long courrier - B.B. Brunes (2012) Autant le dire d'entrée de jeu, il n'y a rien à jeter dans cet album sorti le 24 septembre dernier. Après un premier album très rockabilly et aux finitions un peu bâclées en 2007 (Blonde comme moi) suivi d'un album plutôt élégant en 2009 (Nico Teen Love) puis d'un LP en anglais qui est passé presqu'inaperçu, les quatre jeunes garçons de B.B. Brunes nous offrent cette année ce qu'on pourrait appeler facilement, l'album de la maturité. Rarement, un album de pop-rock aura flirté si bien avec... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
lundi 2 juillet 2012

L’ANGE RUISSELANT DANS LA NUIT

Les chansons d’amour - Christophe Honoré (2007), avec Louis Garrel (Ismaël Benoliel), Ludivine Sagnier (Julie Pommeraye), Clothilde Hesme (Alice), Chiara Mastroianni (Jeanne Pommeraye), Grégoire Le Prince-Ringuet (Erwann), Brigitte Roüan (Mme Pommeraye, la mère), Alice Butaud (Jasmine Pommeraye), Jean-Marie Winling (M. Pommeraye, le père), Yannick Renier (Gwendal), Esteban Carvajal Alegria (l’ami d’Erwann), Gaël Morel (un client du cinéma)…Ismaël Benoliel, dans les vingt-sept ans, concepteur PAO de son état, travaille tard ce soir... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

samedi 3 mars 2012

GNOTHI SEAUTON II

1. Quel est pour le vous le comble de la misère ? Perdre ma capacité à m’émerveiller, m’enthousiasmer, à aimer. 2. Où aimeriez-vous vivre ? Sur Alexanderplatz ou tout simplement à Berlin. A Prague, certainement, au bord de la Vltava. Parfois dans un village de montagne isolé de la civilisation moderne et de l’agitation. 3. Quel est votre idéal de bonheur terrestre ? Vivre d’amour et d’eau fraîche. 4. Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ? Les fautes d’orthographes. Les fautes dont leurs auteurs se repentent. 5.... [Lire la suite]
mardi 15 novembre 2011

BON DIEU! MAIS C'EST BIEN SÛR!

Les cinq dernières minutes (saison 1) - série policière de Claude Loursais (1958-1973), avec Raymond Souplex (Inspecteur Sommet puis Inspecteur Bourrel puis Commissaire Antoine Bourrel), Jean Daurand (Inspecteur Dupuy), Pierre Collet (le planton) et dans des rôles divers: François Chaumette (Bernard 1958), Michel Bouquet (Michel Lescure 1964), Héléna Manson (Simone 1958), Jean-Pierre Cassel (Pierre 1958), Françoise Fabian (Evelyne Sommières 1965), Ginette Leclerc (Germaine Gerzat 1958; Lina Favril 1962), Pierre Brasseur (Maurice... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
lundi 28 mars 2011

GNOTHI SEAUTON

1. Quel est pour le vous le comble de la misère ?N’avoir ni toit, ni feu, ni pain et encore moins d’amis. 2. Où aimeriez-vous vivre ?Un quartier aéré et arboré de Berlin. Les bords de la Vltava ou Zlata Ulicka, à Prague. 3. Quel est votre idéal de bonheur terrestre ?Pouvoir vivre d’amour et d’eau fraîche. 4. Pour quelles fautes avez-vous le plus d’indulgence ?Toutes celles commises avec innocence et naïveté. 5. Quel serait votre plus grand malheur ?Ne plus tomber amoureux. 6. Quels sont vos metteurs... [Lire la suite]
vendredi 18 mars 2011

MOI, J'AIME QU'ON M'AIME

Mes illusions donnent sur la cour - Sacha Sperling (2009) "Mes illusions donnent sur la cour. Des horizons, j'en ai pas lourd. Quand j'ai bossé toute la journée, Il ne me reste plus pour rêver Que les fleurs horribles de ma chambre" (Serge Gainsbourg, Alcool, 1958) Sacha Winter a 14 ans. Il est collègien dans un quartier bien chic de Paris. Un jour, il croise le regard d'Augustin, un jeune de son âge. Pour Sacha, c'est le début d'une amitié bizarre, une espèce de fascination pour Augustin qui semble pouvoir tout se permettre,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,