mercredi 24 février 2016

LA FOLIE DE LA PAROLE

Histoire de la violence - Edouard Louis (2016) "Et vous avez fait monter un inconnu comme ça, chez vous, en pleine nuit?" Edouard a la vingtaine, il vit à Paris où il s'est installé pour ses études supérieures après avoir fui l'univers familial picard. Ce soir de Noël, il est abordé place de la République par Reda, un Kabyle d'environ trente ans qui lui propose de passer ce qu'il reste de la nuit ensemble. Edouard accepte. Edouard aime les garçons et Reda le lui rend bien. Mais quand l'inconnu doit rentrer chez lui, Edouard... [Lire la suite]

mercredi 17 février 2016

PAREIL AU VENT

Certain de n'être jamais aimé, je n'avais fait que rêver sur l'amour; pour finir, j'avais à l'amour substitué le désir, ce qui m'avait apporté la paix. Mais je découvrais tout à coup que le désir lui-même exigeait de moi l'oubli de mes conditions d'existence, la mise au rancart de ce qui constituait la seule et unique barrière entre moi et l'amour: la certitude de n'être jamais aimé. J'avais cru le désir une chose beaucoup plus claire qu'elle ne l'est, je n'avais pas le moins du monde soupçonné qu'il contraignait à se voir... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 3 février 2016

REDOUTABLE DECOUVERTE

Qu'y a-t-il de si affreux dans des entrailles exposées à l'air? Pourquoi le spectacle du dedans d'un être humain fait-il reculer d'horreur et boucher les yeux? Pourquoi la vue du sang qui coule donne-t-elle un choc? Pourquoi les viscères seraient-ils laids?... N'y a-t-il pas identité de nature entre eux et une peau jeune, belle, vermeille? Quelle tête aurait fait Tsurukawa si je lui avais dit que c'était à lui que je devais cette façon de penser, une façon de penser qui me permettait de ramener ma laideur à zéro? Qu'y a-t-il... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 27 janvier 2016

BLANCHE-NEIGE ET MULETA

Blancanieves - Pablo Berger (2012), avec Maribel Verdu (Encarna Villalta), Macarena Garcia (Carmen Villalta, Blancanieves), Daniel Giménez Cacho (Antonio Villalta), Sofia Oria (Carmencita), Pere Ponce (Le chauffeur), Sergio Dorado (Rafita, le chef des nains), Emilio Gavira (Jesusin, un des nains), Alberto Martinez (Josefa, le nain travesti), Jinson Anazco (Juanin, un des nains), Michal Lagosz (Manolin, un des nains), Jimmy Munoz (Victorino, un des nains), Imma Cuesta (Carmen de Triana), Angela Molina (Dona Concha), Josep Maria Pou... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 20 janvier 2016

LE COMBAT ET LA RESISTANCE

Effi Briest - Theodor Fontane (1894) "Tout ce qui est destiné à nous réjouir est lié au temps et aux circontances; ce qui fait aujourd'hui notre bonheur, demain est sans valeur." Vers 1874 en Poméranie. Effi Briest a 17 ans. Issue de la bourgeoisie de Hohen-Cremmen, la jeune fille est fraîche, futile et enjouée, presqu'encore fillette, et passe le plus clair de son temps en compagnie de ses amies. Pourtant, un jour, les parents d'Effi lui annoncent que le Baron Geert Von Innstetten leur a fait part de son intention d'épouser la... [Lire la suite]
mercredi 13 janvier 2016

CETTE HUILE PORTE A LA TÊTE

César Birotteau (Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau, marchand parfumeur, adjoint au Maire du deuxième arrondissement de Paris, chevalier de la Légion-d'honneur, etc.) - Honoré de Balzac (1827) "Les Césars avaient le monde, ils devaient avoir de fameux cheveux!" César Birotteau est un honnête parfumeur en vue dans le Paris de la Restauration. Dans cette France qui se reconstruit et où la gloire n'est plus possible que par la conjonction de la fortune et de la considération, bref où il faut être bourgeois,... [Lire la suite]

mercredi 6 janvier 2016

JEUNES SENTIMENTS

Sortant de l'enfance, vers vingt-cinq ans, le jeune homme est très confus. Souvent, c'est alors qu'il se marie, pour échapper à ce brouillard. Il croit trouver dans le mariage une règle et un but. Mais ni la raison ni le coeur ne sont à cet âge de bon conseil. La raison n'est pas assez éclairée et le coeur est trop assuré. Parfois l'instinct le sert et il n'est pas impossible qu'un choix si prématuré se révèle heureux. En général, l'instinct est très émoussé. (...) Inclure l'amour dans le mariage et la réalité, c'est exiger des... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 30 décembre 2015

DU CANAILLE POUR MILLIONNAIRES

French Cancan - Jean Renoir (1954), avec Jean Gabin (Henri Danglard), Françoise Arnoul (Nini), Maria Félix (Lola de Casto dite La belle abbesse), Philippe Clay (Casimir dit Le serpentin), Jean-Roger Caussimon (Le baron Adrien Walter), Dora Doll (La Génisse, gagneuse de Savate), Giani Esposito (Prince Alexandre), Lydia Johnson (Madame Guibole), Michel Piccoli (Capitaine Valorgueil), Albert Rémy (Barjolin, un homme du baron), Jacques Jouanneau (Bidon, un pickpocket), Jean-Marc Tennberg (Savate, un pickpocket), Pierre Olaf (Roberto, le... [Lire la suite]
mercredi 23 décembre 2015

MYSTERE ET POESIE

L'assassinat du Père Noël - Christian-Jaque (1941), avec Harry Baur (Gaspard Cornusse), Raymond Rouleau (Roland, le baron), Renée Faure (Catherine Cornusse), Marie-Hélène Dasté (Mère Michel), Robert Le Vigan (Léon Villard), Fernand Ledoux (le Maire), Jean Brochard (Monsieur Ricomet, le pharmacien), Jean Parédès (Monsieur Kappel, le sacristain), Héléna Manson (Marie Coquillot), Arthur Devère (Monsieur Tairraz, l'horloger), Marcel Pérès (Monsieur Rambert, l'aubergiste), Georges Chamarat (Monsieur Vercourt, le garde champêtre), Bernard... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mercredi 16 décembre 2015

TOUT POUR UN SOU

La main du diable - Maurice Tourneur (1943), avec Pierre Fresnay (Roland Brissot), Josseline Gaël (Irène), Palau (Le diable), Noël Roquevert (Mélisse, le restaurateur), Pierre Larquey (Ange), Gabriello (Un dîneur chez Mélisse), Antoine Baplêtré (Denis, le patron de l'auberge), André Varennes (Le colonel), Georges Chamarat (Duval), Gabrielle Fontan (La chiromancienne), Gabrielle Dorziat (La joueuse qui a froid), Jean Davy (Le mousquetaire), Henri Vibert (le brigadier)... Dans une auberge des Alpes, au coeur d'un village isolé à... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,