samedi 12 septembre 2009

TA VERITE

Des yeux de soie - Françoise Sagan (1975) "Comme il était encore en assez bonne santé, il eut la force et la gentillesse de se jeter sur un platane, comme par hasard, avant Mantes-la-Jolie, et, comme on dit, d'y rester." En 1975, Françoise Sagan s'essaye à un nouveau genre: la nouvelle. Pour l'auteur qui aime par dessus tout décrire, les canons narratifs de la nouvelle semblent a priori une difficulté particulière. C'est oublier un peu vite la capacité d'écriture et d'adaptation de Sagan, sans doute son génie ou en... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 20:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 10 septembre 2009

LA CHAMBRE BLEUE

Le lit défait - Françoise Sagan (1977)"Ils étaient assis à une table de brasserie, également défaits, pâlis et triomphants. Les cernes sous leurs yeux étaient autant de couronnes et de lauriers pour les vieux habitués. A quatre heures, les mains lasses et le regard trop clair, ils échangèrent des harengs, des pommes à l’huile et des serments ; mais tout cela épié, surveillé et enregistré par ces infatigables fureteurs, ces chiens d’arrêt, ces gens de bien et de mal qu’on appelle le Tout-Paris ou les copains, bref les autres. Et... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 10 septembre 2009

UNE FEMME DELICIEUSE

Il fait beau jour et nuit - Françoise Sagan (1979)"J'étais [maquillée] en femme du monde; enfin j'espère. Et d'ailleurs il faut que je refasse le même. Tu sais, Paul: les yeux un peu allongés, pour faire biche, la bouche bien dessinée, sans déborder, rouge marron, un petit peu de rose aux pommettes pour faire bonne santé..."Zelda sort de l'hôpital psychiatrique. Son mari Etienne et sa cousine Doris sont venus la chercher. Zelda était une dépressive suicidaire, cyclothymique et dangereuse pour elle-même. Mais elle n'a aucun... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 10 septembre 2009

CET AMOUR ENTR'APERCU

Le chien couchant - François Sagan (1980)Guéret à vingt-sept ans. Il est un petit comptable dans une usine du nord, coincée entre les terrils. Comptable médiocre, homme minable, il s'illustre par sa discrétion qui n'est, en fait, que de la lâcheté, de la pleutrerie. Tous les jours, il quitte la pension de Maria Biron pour se rentre à l'usine Samson. Tous les jours, la même routine, les mêmes humiliations auxquelles il ne répond pas, habitué et résigné. Tous les jours ce même chien errant qui le suit pendant quelques mètres sur son... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 10 septembre 2009

PETIT JOUEUR

Le coup du sort - Rafael Monléon (1997), avec Anna Galiena (Maria), Eduardo Noriega (Julien), Marta Belaustegui (Lili), Leire Berrocal (Cathy)... Espagne, milieu des années 1997. Julien doit épouser Lili, qu'il n'aime pas vraiment. Il a soif de liberté, d'aventure. Un jour, sur le chemin qui le conduit à la ville, il découvre une voiture abandonnée et occupée par un cadavre; à côté du cadavre, une pochette pleine de bijoux. Persuadé qu'il s'agit d'un signe de la Fortune, Julien s'empare des bijoux et trouve refuge chez Maria, une... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
jeudi 10 septembre 2009

CE N'EST PAS GRAVE?

Musiques de scènes - Françoise Sagan (1981, nouvelle édition enrichie 2011) "Il l'avait connue maîtresse d'un autre, et il s'était réjoui de la facilité étonnante avec laquelle elle avait abandonné cet autre pour le rejoindre. Il avait attribué à l'amour cette cruauté impavide qu'elle avait alors affichée, avait attribué à son propre charme cette rapidité, et il avait appelé élan ce qui n'était qu'une désertion. Déserteuse! C'était le terme! C'était une déserteuse passant d'un désert à l'autre et... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

mercredi 9 septembre 2009

PLUS PEDERASTE QU'UN SETTER IRLANDAIS

La femme fardée - Françoise Sagan (1981) "C'était ça l'agaçant avec ces jeunes gens, tous ces jeunes gens que le vent du soir ramenait chaque années dans la tribu affamée mais inexorablement unie des grandes fortunes. Oui c'était là le plus agaçant de tout: on ne pouvait pas leur faire savoir que si l'on savait ce qu'ils faisaient, de même l'on pensait ce qu'ils pensaient." Sur un paquebot de luxe, des amateurs de musique se retrouvent pour une croisière en méditerranée. Chaque escale est marquée par un compositeur, une visite, une... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 9 septembre 2009

CERTAINS MALHEURS SONT DESHONORANTS

Un orage immobile (1983) "Le destin ne se sert pas toujours de ses hérauts pour annoncer ses tours ou bien ses hérauts sont-ils fatigués de faire des clins d'oeil aux pauvres mortels obtus que nous sommes..." Nicolas Lomont, notable du pays d'Angoulême, est un notaire de province bien installé dans la société bourgeoise de la Monarchie de Juillet. Pour lui la vie se résume à son étude, les cavalcades et les soirées données par les gentilshommes locaux, quelques bals, en particulier chez Artémise d'Aubec. C'est à... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 21:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
mercredi 9 septembre 2009

LE GOÛT DE LA VERVEINE

Un orage immobile - Jean-Daniel Verhaeghe (1997), avec Robin Renucci (Nicolas Lormont), Laura Morante (Flora de Margelasse), Christopher Thomson (Gildas Caussinade), Anaïs Jeanneret (Marthe), Claudine Auger (Artémise d'Aubec), Louis Vervoot (Frisepoulet)... Nicolas, Flaora, Gildas, Marthe, un jeu à quatre dans lequel Artémise d'Aubec entend jouer un rôle, pour le plaisir de savoir, de connaître, de regarder, d'en être... mais aux jeux de l'amour, de la tromperie et de la séduction, jusqu'où les tentations conduiront les fous... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 9 septembre 2009

BONHEURS INOUBLIABLES 1

Avec mon meilleur souvenir - Françoise Sagan (1984) A l'orée de la cinquantaine, Françoise Sagan, femme de lettre et figure du tout-Paris, livre quelques souvenirs personnels se rapportant aux instants heureux de son existence: des rencontres comme Billie Holiday, Tennessee Williams, Orson Welles, Rudolf Noureev... des clichés de sa vie comme le jeu, la vitesse, le théâtre... Je connaissais Françoise Sagan à travers le film de sa vie, à travers quelques uns de ses romans que j'apprécie particulièrement. Avec cette... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 17:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,