mercredi 16 mai 2018

LA VERITE EST TOUJOURS A DOUBLE FACE

Les Thibault - Volume 2: La consultation, La Sorellina, La mort du père - Roger Martin du Gard (1928-1929) "Mais oui, la guerre, fit l'autre sérieusement. Nous y allons tout droit." (La consultation) Octobre 1913, Antoine Thibault est pédiatre et installé. Oscar, le père, est cloué sur son lit de douleur, presque impotent, incapable de manger seul depuis le printemps. Se défiant de tous, même se son fils, il est convaincu qu'on lui ment sur son état et, dirigeant ses affaires, malgré la fatigue et les douleurs qui l'accablent,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

mercredi 9 mai 2018

OBJETS TROUVES

Souvenirs perdus - Christian-Jaque (1950) avec Edwige Feuillère (Florence), Suzy Delair (Suzy Henebey), Danièle Delorme (Danièle), Gilberte Géniat (Solange, l'épicière), Pierre Brasseur (Philippe), François Périer (Jean-Pierre Delagrange), Gérard Philipe (Gérard de Narçay), Bernard Blier (Raoul, le policier), Yves Montand (Raoul, le chanteur de rue), Odette Barencey (Le logeuse de Philippe), Gaby Basset (La chanteuse de cabaret), Yolande Laffon (Mme veuve Delagrange), Armand Bernard (Armand, chauffeur et valet de Jean-Pierre), Jean... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

UNE GRÂCE QUI ATTRISTE

D'où vient l'étrange puissance de Musset sur ma génération? Il est peu de jeunes hommes qui, après l'avoir lu, n'aient gardé au coeur une douceur éternelle. Et pourtant Musset ne nous a appris ni à vivre ni à mourir; il est tombé à chaque pas; il n'a pu, dans son agonie, que se relever sur les genoux, pour pleurer comme un enfant. N'importe, nous l'aimons; nous l'aimons d'amour, ainsi qu'une maîtresse qui nous féconderait le coeur en le meurtrissant. C'est qu'il a jeté le cri de désespérance du siècle; c'est qu'il a été le plus... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 25 avril 2018

IMPRESSIONNISME ET IMPRESSIONNANTISME

Musée haut, musée bas - Jean-Michel Ribes (2008), avec Michel Blanc (Michel Mosk, le conservateur et directeur), Gérard Jugnot (Roland Province), Isabelle Carré (Carole Province), Pierre Arditi (Henri Province), Chantal Neuwirth (Anne Province), Julie Ferrier (La guide perspective), Laurent Gamelon (Lionel, amateur d'impressionnistes), Philippe Khorsand (Frilon, l'administrateur), André Dussolier (Le ministre de la culture), Muriel Robin (La dame Kandinsky), Yolande Moreau (Mme Stenthels, arts africains), Daniel Prévost (Maurice... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 18 avril 2018

LE SPECTRE D'UN INACCESSIBLE IDEAL

Les Thibault - Volume 1: Le cahier gris, Le pénitencier, La belle saison - Roger Martin du Gard (1922-1923) 1904 à Paris: Oscar Thibault, veuf considéré, règne en maître sur sa famille composée de ses deux fils, Antoine, 23 ans intene en pédiatrie, et Jacques 14 ans lycéen, de sa gouvernante dont il a admis la fille Gisèle de Waize dans la maison. Ce jour-là, le père apprend que Jacques a disparu: il a fui avec son ami Daniel de Fontanin, lycéen également, et ce que révèle l'enquête rapide menée auprès des mâitres des deux garçons... [Lire la suite]
mercredi 11 avril 2018

J'AI BESOIN QUE SOIENT RANIMES MES EMOTIONS

Mon tour du monde - Charles Chaplin (1933, réédité en 2014) Janvier 1931. Epuisé par le très long tournage de son nouveau film, Les lumières de la ville (City lights), Charles Chaplin décide de prendre plusieurs jours de vacances dans le Londres de son enfance, à l'occasion de l'avant-première du film prévue dans la capitale britannique. Ce congé dans son Europe natale, intialement prévu pour durer quelques semaines, durera finalement 16 mois, de février 1931 juin 1932. Parti des Etats-Unis au coeur de l'hiver, le plus célèbre des... [Lire la suite]

mercredi 4 avril 2018

ETRE AUTRE

Par l'art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux qu'il peut y avoir dans la lune. Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu'il y a d'artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l'infini et, bien des siècles après qu'est éteint le foyer dont il émanait,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 28 mars 2018

L'HOMME DES GRANDS ESPOIRS DECUS

Drieu la Rochelle. Une histoire de désamours - Julien Hervier (2018) "Oui, je suis un traître. Oui, j'ai été d'intelligence avec l'ennemi. J'ai apporté l'intelligence française à l'ennemi. Ce n'est pas ma faute si cet ennemi n'a pas été intelligent." Ecrivain détesté et admiré, Pierre Drieu la Rochelle (1893-1945) est célèbre tant pour sa participation à la Collaboration durant l'Occupation, sa haine des juifs et sa fascination pour le fascisme, que pour son suicide en 1945, empêchant un procès pour collaboration intellectuelle et... [Lire la suite]
mercredi 21 mars 2018

PLAISIRS D'AMOUR

Adorables créatures - Christian-Jaque (1952), avec Daniel Gélin (André Noblet), Danielle Darrieux (Christiane Bertin), Martine Carol (Minouche), Edwige Feuillère (Denise Aubusson), Renée Faure (Alice, la secrétaire de Denise), Antonella Lualdi (Catherine), Marilyn Bluferd (Evelyne, l'amie de Minouche), Louis Seigner (Gaston Lebridel, amant d'Evelyne), Daniel Lecourtois (Jacques Bertin, le mari de Christiane), Georges Chamarat (Edmond, le père de Catherine), Marie Glory (Madeleine, la mère de Catherine), Judith Magre (Jenny, la... [Lire la suite]
mercredi 14 mars 2018

CETTE ÂME QUI PARFOIS TIENT DE LA BÊTE

Un crime - Georges Bernanos (1935) "Le cadavre reposait sur le flanc. Tout autour le sol était nu, soit que l'homme se fût débattu dans son agonie, soit que - plus vraisemblablement - son meurtrier eût tenté de le traîner plus loin, sans y réussir. La tête disparaissait presque dans un coussin de feuilles mortes ramenées en tas sous les épaules. Le sang, déjà figé parle froid, faisait à la hauteur des reins une large et hideuse plaque de boue noirâtre, hérisée d'aiguilles de pin." France, dans les premières décennies du XXe siècle,... [Lire la suite]
Posté par DISJECTA à 08:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,